Publié le Mercredi 13 Septembre 2017 à

Fun > Buzz

Une photo pleine de tendresse déclenche une polémique haineuse sur Twitter: le journaliste répond

Rédaction en ligne

Lundi 11 septembre, un journaliste de France Info, Matthieu Mondoloni, publiait une photo sur Twitter. On y voyait un soldat tenant tendrement un enfant dans les bras, le visage radieux de ce moment émouvant. De façon inattendue, cette photo a provoqué une véritable polémique sur le réseau social. A tel point que le journaliste a éprouvé le besoin d’intervenir dans le débat.

La photo est prise sur l’aéroport de Saint-Martin, touché par l’ouragan Irma. Des soldats évacuent des victimes. Et l’on voit ce soldat souriant, un enfant dans les bras, visiblement heureux de la mission à accomplir. Il se fait que l’image a provoqué des réactions haineuses sur Twitter. Certains parlent de « propagande de merde », évoquent la propagande stalinienne ( »Putain c'est beau comme un montage photo qu'un certain Staline a fait réalisé pour dégager un certain Trosky qui gacher ca realitè » (sic). « Vire moi tes rigolo de la com et réquisitionne ce fonctionnaire de FranceInfo. Il semble être bien meilleur en com ! (resic) », écrit encore un autre.

Matthieu Mondoloni n’en revenait pas de ces attaques et a éprouvé le besoin de mettre un point final à la polémique par ces explications : «Je découvre que cette photo fait beaucoup réagir», a répondu le journaliste. «J'ai pris cette photo de façon instantanée. Ni le militaire, ni la petite n'ont "posé"», poursuit-il. «Ce n'est pas de la "com" pro ou anti je ne sais qui ou quoi. C'est un instant de vie. J'en ai vu beaucoup ici, des émouvants, des déchirants. Celui-ci est bien réel. Oui ce soldat était ému, heureux, d'aider cette petite fille et sa famille à entrer dans l'aérogare. Oui, comme beaucoup d'habitants, ils ont sans doute dû attendre des heures sous le soleil avant de pouvoir entrer. Oui, les militaires que j'ai vus dans cette aérogare font tout ce qu'ils peuvent pour aider et sont souvent tristes de ne pouvoir faire plus».

Et de conclure : «Merci de m'épargner vos messages accusateurs me taxant de prendre parti pour je ne sais qui. Ce genre de débat stérile me semble tellement loin de ce que vivent TOUS les gens (habitants, secours, militaires, etc) ici, très, très loin ».

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent