Publié le Mercredi 6 Septembre 2017 à

Régions > Namur > Actualité

Meurtre sordide à Naninne: Angel, qui a poignardé son rival amoureux, «n'avait jamais été violent», confient ses proches, sous le choc

Rédaction en ligne

Dimanche soir, Marc Hallaux est poignardé à mort à son domicile de Naninne. La scène du crime est particulièrement horrible : l’auteur utilise le sang de la victime pour écrire « Mort au traître, Allah Akbar ». Angel, un Beezois, son rival amoureux, est très vite suspecté et arrêté par la police. Parmi les personnes qui le fréquentent, c’est la consternation.


Angel (à gauche) avoue avoir poignardé Marc (à droite) à son domicile, mais nie la préméditation.

FB/DR/V.L.

Angel (à gauche) avoue avoir poignardé Marc (à droite) à son domicile, mais nie la préméditation.

«  On est dans un désarroi pas possible. On perd un collègue extraordinaire et un ami. Angel n’a jamais été violent, même face à des élèves agressifs.  » Mabrouk Nidham ne comprend pas le drame qui s’est joué à Naninne dimanche soir. Le patron de l’auto-école Flagey (Ixelles) connaît Angel, depuis trente ans. Et aujourd’hui, il est complètement abasourdi par ce que l’on reproche au Beezois.

Et pourtant, Angel est bel et bien passé aux aveux ce lundi. Il a expliqué comment il avait poignardé à mort son rival amoureux, Marc Hallaux, à son domicile de Naninne et comment il a ensuite tenté de brouiller les pistes.

> Un dossier à lire dans nos éditions digitales.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent