Publié le Mardi 5 Septembre 2017 à

Actualité > Belgique

Des signes de radicalisation également dans l'enseignement catholique? «Je suis traitée d'impure quand je prends un Coran», témoigne une prof de religion

Rédaction en ligne

Des signes de radicalisation de la part d’élèves musulmans dans des écoles catholiques ? « Bien sûr que cela existe ! » Prof de religion dans l’une des plus grosses écoles de la région de Charleroi, Colette Leclercq s’agace de lire que le Segec, qui chapeaute les écoles du réseau libre, n’a jamais eu de retour à ce sujet… Si la prof du Collège Pie 10 dénonce, la direction pointe son propre comportement.


Le Collège Pie 10, école paisible
? Pas tant que ça, selon Colette Leclercq

D.R./FB

Le Collège Pie 10, école paisible ? Pas tant que ça, selon Colette Leclercq

Il y a quelques jours, le porte-parole du Secrétariat général de l’enseignement catholique affirmait n’avoir jamais eu de retour par rapport à des situations de radicalisation dans les écoles du réseau libre.

Insultes et impureté

C’était la phrase de trop pour une prof de religion du Collège Pie 10, à Châtelineau. «  La politique de la langue de bois, très peu pour moi !  », lance Colette Leclercq. Entre l’enseignante et sa direction, le dialogue semble grippé, comme vous le lirez dans nos éditions digitales, car le directeur de Pie 10 pointe le comportement de son prof qu’il juge responsable de la tournure prise par les événements.

«  Pas de signes de radicalisation ?  », reprend Mme Leclercq. «  Certains élèves refusent de répondre à des contrôles où il faut toucher la Bible et je suis traitée d’impure quand je prends un Coran. Il y a des insultes proférées par des élèves musulmans envers des élèves athées. (…) Ce que je dis ne sera pas bien vu, mais je ne me tairai pas : cette problématique est trop importante !  »

Crucifix disparus

Autant de faits qui l’inquiètent, mais pas seulement

> Retrouvez notre dossier complet dans nos éditions digitales.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent