Publié le Mardi 22 Août 2017 à

Sports > Hockey > International

Les Red Lions s'offrent une fête totale face aux Pays-Bas

Laurent Toussaint

Les protégés de Shane McLeod ont fait preuve d’un réalisme à toute épreuve. Ils ont également pu compter sur une prestation cinq étoiles de Vincent Vanasch. Mais ils ont surtout assuré leur qualification pour les demi-finales du tournoi.

AMSTELVEEN

DE NOTRE ENVOYé SPéCIAL

Après leur mise en jambes, sérieuse et appliquée, samedi, face à l’Autriche, les protégés de Shane McLeod ont eu l’occasion de se tester lors de cette deuxième rencontre de la phase de poule face aux Pays-Bas. Face à la troisième nation mondiale, également favorite pour décrocher une médaille d’or dans ce Championnat d’Europe, et dans un Wagener Stadium rempli à ras bord, les joueurs belges étaient bien conscients qu’ils devraient proposer une prestation d’un niveau bien supérieur à la précédente pour avoir une chance de rivaliser avec des Néerlandais déjà en vitesse de croisière après leur carton inaugural face à l’Espagne (7-1).

Et la rencontre a clairement répondu à l’attente avec un véritable choc des titans qui a séduit les 9.500 spectateurs présents dans le stade qui s’en sont mis plein les yeux durant 60 minutes. Le but d’ouverture rapide de Sébastien Dockier a évidemment permis aux Red Lions de prendre confiance et de jouer plus libérés face à un adversaire qui a immédiatement réagi et qui a mis une pression incroyable sur le but de Vincent Vanasch durant le premier quart d’heure. Mais le gardien du Waterloo Ducks, qui aime ces rencontres à enjeu dans lesquelles il peut se surpasser, a, une fois de plus, démontré toute l’étendue de son talent.

Les échanges étaient vifs et terriblement disputés. Le jeu fluide, rapide et technique. Et à la pause, même si ce sont les Néerlandais qui s’étaient montrés les plus dangereux, ce sont les Belges qui menaient 3-0. Le score était certes un peu flatteur mais clairement mérité pour les Red Lions qui venaient de gérer avec beaucoup de sérénité ces 30 premières minutes en faisant preuve d’un réalisme à toute épreuve devant le but batave.

En seconde période, l’intensité des débats diminuait quelque peu et les échanges étaient un peu plus équilibrés. Les hommes de Shane McLeod jouaient avec beaucoup de maturité et contrôlaient leurs efforts. A 17, car toujours privés de Manu Stockbroekx (contracture à la cuisse), préservé par le staff pour revenir à 100 % dans le tournoi, dès mercredi, ils démontraient une fois de plus leur puissance et leurs capacités physiques. Et dans son but, Vincent Vanasch démontrait qu’il était bel et bien l’un des meilleurs gardiens du monde. Le Bruxellois réalisait des miracles et ne laissait rien passer malgré les tentatives de plus en plus désespérées des attaquants néerlandais.

Ce 5-0 démontre en tous les cas que les Red Lions sont bien partis pour poursuivre sur leur lancée après leur victoire dans la demi-finale de la World League, à Johannesburg, en juillet dernier. Et, en reproduisant de telles prestations (même s’il reste quelques détails à affiner et à corriger), ils peuvent clairement nourrir de sérieuses ambitions dans ce tournoi. D’ores et déjà qualifiés pour le dernier carré avant la dernière rencontre de poule face à l’Espagne, ils ont infligé aux Pays-Bas la plus grosse défaite de leur histoire dans un championnat d’Europe mais ils ont également lancé un premier message à leurs adversaires. Ils sont bel et bien candidats au titre de champions d’Europe…

LAURENT TOUSSAINT

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent