Publié le Jeudi 17 Août 2017 à

Régions > Huy-Waremme > Actualité

Huy: un plateau qui garde les aliments au frais (vidéo)

J.G.

Pascale Heymans (50), professeur d’économie au Collège Saint-Quirin, a inventé un plateau capable de maintenir au frais ou au chaud des mets. Baptisée Plat’O, ce produit qui sera en vente à 150 euros aura bientôt sa campagne de crowdfunding.

Pascale Heymans propose des plateaux utilisant des poches de gel eutectique (au centre).

J.G.

Pascale Heymans propose des plateaux utilisant des poches de gel eutectique (au centre).

Voilà cinq ans qu’elle travaille sur ce projet. Le prototype final de l’invention signée Pascale Heymans (50) est finalement au point. Cette Hutoise a imaginé un plateau qui garde la nourriture au frais, ou au chaud. Ce produit, qui se nomme tout simplement Plat’O, utilise une fine planche en inox sous laquelle sont placées deux poches de gel eutectique (qui emmagasine la température). La base du support est en liège.

«  Concrètement, il suffit de mettre les deux poches au micro-ondes une à deux minutes pour garder les aliments au chaud  », indique Pascale Heymans. «  Pour le froid, je conseille de mettre les poches au congélateur la veille d’un repas.  »

Selon ses tests, avec une température ambiante de 25ºC, le plateau est capable de maintenir des amuse-bouches à 11ºC pendant une heure. «  Au bout de plus d’une heure et demie, la température était lentement montée à 13ºC  », dit-elle.

Des plateaux similaires existent déjà. Pour la Hutoise, l’avantage de son projet réside dans son design, son aspect compact mais également son petit pare-soleil. Déposé sur deux petits mâts aimantés, celui-ci peut s’incliner au gré des envies.

«  Lors de repas en terrasse, j’avais souvent le stress de voir le beurre qui fond ou le fromage qui s’étale à cause de la chaleur  », continue Pascale Heymans. «  En 2012, j’ai alors mis au point un plateau en forme de pomme avec un plexi à glisser entre les poches de gel et les aliments. Mais le plexi s’est avéré être un mauvais conducteur.  »

La professeur d’économie et de comptabilité au Collège Saint-Quirin a alors découvert le centre de recherche liégeois Sirris pendant un week-end portes ouvertes, en 2015. Un développeur de ce centre l’invite à demander une bourse de pré-activité auprès de la Région wallonne pour se lancer. «  J’ai alors obtenu 12.500 euros à utiliser en trois ans grâce à Sophie Racquez de l’ASBL de coaching The Idea Monopoly  », raconte-elle. «  Cela m’a permis de couvrir le prototypage ou encore les études de marché.  »

Le plateau mesure 38cm sur 32cm. Il sera en vente pour 150 euros dans les magasins d’art de la table. Pascale Heymans espère lancer son produit en octobre, suite à une campagne de crowdfunding (financement participatif) avec laquelle elle compte récolter 10.000 euros.

«  Cette campagne aura lieu sur le site internet de Crowd’in  », précise l’enseignante. «  Je suis actuellement en train de réfléchir aux contreparties que l’on proposera à ceux qui financeront mon projet.  »

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent