+

Univers > Foot > Foot international

Simons avant l'Europa League: "L'élimination du FC Bruges serait une catastrophe"

Rédaction en ligne |

Publié le Mercredi 16 Août 2017 à

Belga

Timmy Simons a accompagné son entraîneur Ivan Leko à la conférence de presse en prélude à la rencontre de barrage de l’Europa League contre l’AEK Athènes, jeudi au Stade Jan Breydel.

Le vétéran brugeois (40 ans) avait l’air très détendu, mais il a souligné à plusieurs reprises que sa concentration était toujours au maximum.

«  Nous voulons à tout prix la qualification pour les poules de l’Europa League. C’est notre seul objectif. Nous allons disputer les 180 minutes de ces duels à fond. Passer ce tour est notre seule obligation  », a insisté Simons. «  Je me concentre sur ce qui vient et pour nous, c’est le plus important. Tout le monde le sait. Ce serait une catastrophe si le Club Bruges devait dire au revoir à la coupe d’Europe après Athènes. Je n’attache aucune importance à la théorie des « et si ». De plus, nous jouons deux fois les uns contre les autres  ».

Jeudi, Simons disputera son 80e match européen avec le Club. «  Et bien j’espère de tout mon coeur qu’il y en aura encore un paquet. C’est bon pour l’équipe. Ce serait beau aussi pour les statistiques, mais pas plus que cela. Nous connaissons très bien notre adversaire. Nous avons remarqué que ces dernières semaines, l’AEK a souvent changé de système. Nous avons notre propre plan. Je suis toujours bien affûté et prêt à jouer. Naturellement, le football européen c’est toujours très beau. Pas uniquement pour les joueurs mais aussi pour les supporters. C’est pour cela que j’aimerais que cette aventure se prolonge le plus longtemps possible  ».

Ivan Leko

Tenu en échec à domicile (3-3) et battu au retour à Basaksehir Istanbul (2-0), le Club Bruges a été reversé dans les barrages de l’Europa League. Il affronte l’AEK Athènes en match aller jeudi soir au stade Jan Breydel.

«  Les derniers préparatifs pour le match contre l’AEK Athènes sont presque terminés. Nous connaissons les forces et les faiblesses de notre adversaire. Nous voulons à tout prix nous qualifier. Il y a suffisamment de qualités dans notre noyau pour que cette confrontation se termine de manière positive  », a assuré le coach brugeois Ivan Leko.

«  Evidemment, nous avons tiré un solide adversaire. C’était déjà le cas avec Basaksehir et ça l’est maintenant avec Athènes. C’est ainsi. Nous devons tabler sur nos forces. Avec Hans Vanaken et Lior Refaelov ? Ils peuvent jouer ensemble, je n’y vois aucun problème. Nous pouvons et nous allons imposer notre dispositif à l’adversaire. Nous sommes forts physiquement et mentalement, nous sommes aussi prêts. Comme nous, l’AEK s’est très bien préparé pour cette double confrontation. Il jouera probablement de manière très compacte et tentera de faire la différence par de rapides reconversions. A nous de ne pas le lui permettre. Nous devons être dominants et ne pas faire de cadeau. C’est important que nous puissions compter sur le soutien de nos fans. C’est pour cela que les abonnés assistent gratuitement au match. A douze contre onze, c’est possible de vaincre l’AEK Athènes. Notre et mon but est de gagner tous les matches à commencer par l’AEK Athènes et puis dimanche contre Courtrai. Maintenant, concentrons-nous sur le match contre les Grecs  ».