Publié le Samedi 12 Août 2017 à

Sports > Athlétisme > Euro et Mondiaux

Jacques Borlée croit en son équipe: «Il faudra battre le record de Belgique pour avoir une médaille»

Philippe Vande Weyer, envoyé spécial à Londres

Aux Mondiaux de Londres, les Belgian Tornados ont fini 3e de leur série en 2.59.47 et disputeront la finale du 4 x 400 m dimanche soir.

Pour la huitième fois consécutive depuis les Jeux de Pékin, en 2008, les Belgian Tornados disputeront, dimanche soir, une finale de niveau mondial (Jeux olympiques ou Mondiaux), à Londres. L’équipe du 4 x 400 m composée cette année, dans l’ordre, de Dylan Borlée, Jonathan Borlée, Robin Vanderbemden et Kevin Borlée, a terminé 3e de sa série, ce samedi midi, en 2 min 59.47, à un peu moins d’une seconde du record de Belgique (2.58.52), derrière les États-Unis (2.59.23) et Trinité-et-Tobago (2.59.35).

Les trois premiers de chacune des deux séries étaient automatiquement qualifiés ainsi que les deux battus les plus rapides. Outre ces trois pays, on retrouvera également l’Espagne, la Pologne, Cuba, la Grande-Bretagne et la France au départ de la course qui bouclera ces 16es championnats du monde, dimanche, à 22h15 (en Belgique). Des nations comme la Jamaïque, les Bahamas – les nº 2 et 3 des derniers Jeux – et le Botswana, qui n’avaient pas aligné leur meilleure équipe, ont été éliminées.

Les Belges ont géré comme il le fallait leur série qui, sur le papier, apparaissait très compliquée. Après le premier tour de Dylan Borlée, la bagarre a été terrible, notamment au rabattement du 600 m, où Jonathan Borlée s’est un peu laissé enfermer et a dû fournir un gros effort, en fin de parcours pour se hisser en 4e position. Robin Vanderbemden, lors du 3e relais, a tenté de dépasser le Britannique Green avant de se raviser pour conserver une 4e place confortable que Kevin Borlée, dans la dernière ligne droite, a convertie en 3e en dépassant Rooney sur sa gauche en longeant la lice !

« Quand on voit les pays éliminés, c’est incroyable »

«  C’est magnifique !, a dit Jacques Borlée, le coach des Belgian Tornados. Je savais que ça allait être une finale avant la lettre et ils se sont bien comportés. Quand on voit les pays éliminés, c’est incroyable ; sans doute pensaient-ils que les Européens étaient endormis en ne mettant pas leurs meilleurs éléments ! Ce sont des championnats du monde, il y a une concurrence incroyable. Aujourd’hui, l’Europe place cinq équipes, c’est bien.  »

Dimanche, la clé de la réussite, pour les Belges, sera, selon Jacques Borlée d’«  être bien placés aux 600 mètres. On a perdu énormément de temps aux 2e et 3e passages. Jo a été « tabassé » de façon incroyable au rabattement et il a perdu quasiment une seconde  ».

Mais l’entraîneur reste persuadé que ses hommes ont «  une très belle carte à jouer  ». Il a d’ores et déjà annoncé qu’il alignera les quatre mêmes hommes mais qu’il pourrait y avoir un changement dans l’ordre des coureurs.

«  Il faudra sans doute battre le record de Belgique pour avoir une médaille, mais quand je vois le chrono qu’on fait à midi et les difficultés qu’ont eues Jo et Robin je me dis qu’il y facilement une seconde à gagner, voire plus. Espérons que les conditions climatiques soient bonnes…  »

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent