Publié le Samedi 5 Août 2017 à

Régions > Namur > Actualité

Sa maison démolie «par erreur» par un grutier qui s'était trompé de bâtiment: les choses bougent enfin pour le propriétaire

Shanti Duparque

En février 2012, une scène surréaliste avait fait énormément parler d’elle : un grutier s’était « trompé de côté de la rue » et avait détruit la maison de Jules Gérard, « par erreur ». Des indemnités avaient été promises, mais rien n’avait bougé… jusqu’à maintenant.

Vidéos

Jules Gérard, le propriétaire de la maison (médaillon), a attendu avant d’être indemnisé.

V.R/S.D.

Jules Gérard, le propriétaire de la maison (médaillon), a attendu avant d’être indemnisé.

Cette histoire belge avait fait le tour du monde : le 27 février 2012, Olivier Colot, un grutier vivant à Bioul, avait détruit la maison voisine de celle qu’il devait abattre. Les faits se sont déroulés sur un terrain situé en contrebas des Jardins d’Annevoie.

Suite à cette bourde inimaginable, le patron du grutier, qui était à l’époque Stéphan Jourdain, a promis d’indemniser Jules Gérard, le propriétaire de la petite demeure.

Mais les années passent et Jules Gérard voit que le patron du grutier ne lui donne aucune nouvelle…

> Un montant a enfin été versé pour la perte de sa maison.

> Le grutier en tort s’exprime: «Cette affaire n’a pas été difficile à vivre».

> Pour le propriétaire, le grutier « savait ce qu’il faisait ».

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent