Publié le Mercredi 26 Juillet 2017 à

Régions > Namur > Actualité

Maxime Prévot a annoncé qu'il redeviendra bourgmestre de Namur

Rédaction en ligne

Le vice-président cdH du gouvernement wallon Maxime Prévot a annoncé jeudi qu’il ne fera pas partie du prochain exécutif MR-cdH. Il choisit de reprendre le mayorat de plein exercice de Namur, qu’il cumulera avec son siège de député wallon.

Photonews

Le cumul de député-bourgmestre est autorisé à M. Prévot en raison de son bon résultat électoral de 2014: il a obtenu un taux de pénétration suffisamment important pour entrer dans les conditions prévues par le décret décumul.

«J’assumerai mon mandat de député jusqu’au terme de cette législature pour accompagner la mise en œuvre de l’ensemble des réformes» régionales qu’il a contribuées à développer, a expliqué M. Prévot. Il justifie aussi ce choix par le fait qu’il n’y aura «probablement pas» de ministre namurois dans le prochain gouvernement wallon, et qu’il faudra donc veiller aux intérêts namurois.

Quant à la poursuite du cumul au-delà de 2019, «c’est dans deux ans, et beaucoup d’eau coulera encore sous les ponts d’ici-là», a-t-il ajouté, confirmant ses réticences à l’égard du décret décumul. «On met la carte rouge au mauvais joueur, d’autant que le parlement wallon est l’assemblée qui est allée le plus loin en la matière».

La décision de M. Prévot tranche avec celle de Paul Magnette (PS), annoncée lundi. Le futur ex-ministre-président wallon, qui était aussi en capacité de cumuler, a renoncé pour sa part à récupérer son siège de député wallon pour exercer pleinement le mayorat de Charleroi.

Par ailleurs, Prévot restera député wallon et cela a une conséquence : sa suppléante, la Sambrevilloise Clotilde Leal-Lopez ne reste pas députée wallonne.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent