Publié le Mercredi 19 Juillet 2017 à

Régions > Luxembourg > Sports

Tennis: l'Arlonaise Déborah Kerfs en proie au doute

Rédaction en ligne

Déborah Kerfs vit une saison 2017 faite de hauts et de bas sur le circuit professionnel. Âgée de 22 ans depuis le 10 mars, l’Arlonaise ne cède pas au découragement mais se pose des questions. Sa 527e place au ranking WTA ne le satisfait pas. « J’espérais un peu mieux », avoue-t-elle. Elle fera le point d’ici un an. Arrêter le tennis de haut niveau est une éventualité.


Être 527e au classement WTA ne répond pas aux attentes de Déborah.

VL

Être 527e au classement WTA ne répond pas aux attentes de Déborah.

Une brillante carrière ne s’achète pas. La vie est difficile sur le circuit pour l’immense majorité des filles. N’est pas Venus Williams qui veut. Déborah Kerfs s’en rend compte, mois après mois, jour après jour de la difficulté à forger des résultats, à alimenter son compte en banque. «  La situation est frustrante  », avoue l’Arlonaise. «  Tu consens des sacrifices, tu ne ménages pas tes efforts, tu t’investis… pour pas grand-chose. Les frais sont élevés, plus importants que les rentrées. Le top 100 gagne sa vie. Pas les autres filles. Je m’entraîne sans relâche sans avoir la certitude d’intégrer, un jour, ce fameux top 100.  » Suivez notre regard. Le doute s’immisce dans la tête l’Arlonaise.

Découvrez l’article complet dans notre édition digitale ou dans La Meuse Luxembourg de ce mercredi.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent