Publié le Lundi 17 Juillet 2017 à

Actualité > Faits divers

Une femme de 50 ans poursuivie pour un coup de couteau porté à sa fille

Belga

Le parquet a requis lundi devant le tribunal correctionnel de Liège une peine de 18 mois de prison contre une Liégeoise âgée de 50 ans qui avait porté un coup de couteau à sa propre fille. La victime aurait été ciblée par une vengeance car son mode de vie ne correspondait pas au schéma familial.

Reporters / DPA

La police de Liège était intervenue au domicile d’une famille protestante pentecôtiste le 5 juin 2017, à la demande de voisins effrayés par les cris d’une jeune femme. Celle-ci avait été retrouvée dans une pièce où elle avait été enfermée par sa mère et par son frère. Elle portait des traces de coups au visage ainsi qu’une plaie occasionnée par un coup de couteau à la jambe.

L’enquête avait démontré que la jeune femme, bien que mariée en Roumanie, s’était séparée du père de son enfant pour rejoindre un homme pakistanais. Cette décision ne plaisait pas à sa famille, qui critiquait son mode de vie et ses fréquentations.

Selon la victime, sa mère lui avait porté un coup de couteau volontaire à la jambe. Elle avait aussi menacé de lui couper la main et les cheveux. La jeune femme avait aussi exposé que son frère lui avait porté trois gifles lors de la même scène et que sa famille voulait lui imposer la loi du silence.

Le parquet a requis une peine de 18 mois de prison contre la mère de la victime et une peine d’un an de prison contre le frère. Pour se défendre, la mère a affirmé que le coup de couteau porté à sa fille était involontaire et accidentel. L’avocat des deux prévenus a sollicité des peines assorties de sursis.

Le jugement sera prononcé le 31 juillet.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent