Publié le Dimanche 16 Juillet 2017 à

Actualité > Politique

Guy Lutgen, le père du président du CDH, défend son fils: «Surpris que cette crise n'arrive que maintenant!»

Romain Goffinet

Guy Lutgen a beau avoir 81 ans, il n’en garde par moins un sens aigu de l’analyse politique bien qu’il se défende, selon ses termes, d’être « un philosophe de la politique ». Celui qui a été ministre dans les années 80 et bourgmestre de Bastogne de 1976 à 2000 continue de suivre l’actualité politique de très près. Nous l’avons contacté vendredi afin de connaître sa vision de la crise politique actuelle, initiée par son fils Benoît.


Père et fils en accord sur la politique...

D.M.

Père et fils en accord sur la politique...

À l’hôpital pour un pépin de santé, Guy Lutgen a tout de même pris la peine de nous répondre. Avec cette immense courtoisie qui le caractérise, et malgré qu’il se soit juré de ne jamais parler de politique dans les médias depuis qu’il n’en fait plus.

Que pense-t-il de la crise politique actuelle ? Sa réponse fuse : « Je suis surpris que cela arrive seulement maintenant ! », lâche-t-il tout de go. « Avec toutes ces affaires, on est en train d’assister à une situation où il y a un État dans l’État ! Des scandales comme celui du Samusocial, cela m’a écœuré au plus haut point ! On atteint des sommets, je suis sidéré ! », dit-il, passablement énervé.

Sur le geste posé par son fils Benoît de larguer les amarres avec le PS, Guy Lutgen est sans équivoque : « Je crois qu’il a eu raison.(...) Il a fait ce qu’il devait faire, un point c’est tout. »

> Un témoignage à retrouver dans nos éditions digitales.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent