28

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Standard

Ochoa présenté au Standard: "Le rêve compte plus que l'argent"

Philippe Gerday |

Publié le Samedi 15 Juillet 2017 à

News

Un jour après son arrivée en Belgique, le Mexicain Guillermo Ochoa a accordé sa première interview en français. il n’a pas caché son envie de ne pas vivre une aventure de courte durée au Standard.

Memo, la question est sur toutes les lèvres : pourquoi avez-vous choisi le Standard ?

J’avais la possibilité de rejoindre un club qui fait partie des grands en Belgique. Le Standard offre une possibilité de se battre pour l’Europa League ou la Champions League. Pour ma carrière, c’est un objectif qui compte. Dans son histoire, le Standard a toujours eu beaucoup d’ambitions, a déjà gagné de nombreux trophées. Certes, j’avais d’autres contacts mais mon choix s’est porté sur le Standard.

Vous évoquez déjà des objectifs au-delà de la saison qui vient, cela signifie que vous voulez rester plus longtemps ?

J’ai signé un contrat de deux ans avec une option pour une année supplémentaire. Donc, oui, j’ai cette envie de réaliser mes ambitions avec le Standard. Par rapport à mes clubs précédents, j’ai plus l’opportunité de me battre pour les atteindre. J’ai joué le maintien avec Ajaccio et Grenade. Malaga, on s’est battu au maximum pour être en milieu de tableau. C’est la première fois depuis que je suis en Europe. Évidemment, le Standard doit faire mieux que la saison passée mais on verra comment se passera le championnat. Je connais un peu le championnat belge, je connais plusieurs équipes. J’ai l’espoir de voir l’équipe réaliser une belle saison.

L’intérêt du Standard pour vous n’est pas récent : pourquoi cette fois-ci a été la bonne pour le club liégeois ?

Dans le football, c’est toujours un peu compliqué. Dans le passé, je n’avais pas les mains libres puisque j’apprenais à un club. Maintenant, j’étais libre et j’étais le seul à décider de venir au Standard. De plus, je me retrouve au-devant d’une année importante pour moi : un an avant la Coupe du Monde. J’en ai parlé avec le coach et Olivier Renard. À tête reposée, j’étais satisfait du projet proposé par le club et voilà pourquoi je suis ici.