Publié le Mardi 13 Juin 2017 à

Régions > Centre > Actualité

La Louvière: le procès de l'élève qui harcelait sa directrice reporté au 7 septembre

Belga

Le tribunal de la jeunesse de Mons s’est penché, ce mardi, sur un dossier de harcèlement téléphonique commis par une élève de 13 ans à l’égard de la directrice de son établissement scolaire, situé à La Louvière. Les débats, sur le fond du dossier, commenceront le 7 septembre 2017.

Depuis trois ans, la directrice d’un établissement scolaire primaire de la région de La Louvière est en incapacité de travail à la suite du harcèlement qu’une de ses élèves lui a fait subir durant plusieurs mois. La jeune fille, âgée de 13 ans à l’époque, lui envoyait des messages d’insultes et à caractère sexuel, des menaces, des informations personnelles sur ses proches. L’élève l’a poussée à bout en allant jusqu’à proférer des menaces de mort et de viol à son encontre.

En aveux, l’adolescente affirme cependant avoir été influencée par un ami qui lui aurait demandé de procéder de la sorte. Une enquête a été ouverte, en septembre 2013, et des perquisitions ont été réalisées chez l’adolescente et son ami mais les enquêteurs n’ont rien découvert au domicile de ce dernier. L’enquête a démontré que l’adolescente était à l’origine des messages et des courriels menaçants à l’égard de la directrice. Cette dernière est toujours traumatisée par les faits et en incapacité de travail depuis mai 2014.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent