Publié le Mardi 6 Juin 2017 à

Actualité > Monde

Le Parlement européen soutient officiellement la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques de 2024

Belga

Le Parlement européen soutient officiellement la candidature de Paris à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024, a annoncé mardi le président du parlement européen, Antonio Tajani.

Photonews

«Ce n’est pas seulement une candidature française, mais une candidature européenne», a annoncé Antonio Tajani. L’intergroupe sport du Parlement a reçu mardi une délégation d’organisateurs soutenue par la ministre des Sports Laura Flessel, présente également à Bruxelles.

«Cette candidature (face à Los Angeles, ndlr) est la seule européenne. Nous avons toutes les clés en main pour proposer un projet qui aura un impact extraordinaire sur la vie des Français et des Européens», a indiqué Bernard Lapasset, co-président du comité de candidature, en introduction à une présentation officielle du projet à Bruxelles.

Accessibilité, responsabilité et durabilité sont les trois principes qui ont guidé les organisateurs, qui annoncent des tarifs accessibles aux spectateurs à «moins de 24 euros», selon la ministre.

En terme de responsabilité, les organisateurs ont annoncé un impact carbone réduit de 55% par rapport aux deux derniers Jeux en date, à Rio et Londres. Enfin, en matière de durabilité, les organisateurs ont exprimé leur volonté de mettre le sport au coeur de la société par la promotion de l’éducation par le sport, du vivre ensemble, de l’amélioration du regard sur le handicap ou encore la valorisation des territoires.

Le beach volley au pied de la Tour Eiffel, le tir aux Invalides ou encore les sports équestres dans le parc du château de Versailles, la candidature parisienne mise également sur les sites prestigieux qu’abrite la capitale française. Le Stade de France deviendrait pour l’occasion le stade olympique et le tennis resterait sur le site de Roland-Garros.

Selon le projet, 22 sports seront concentrés dans un rayon de 10 kilomètres avec deux pôles principaux: le centre-ville et Saint-Denis. La Seine-Saint-Denis devrait accueillir la seule nouvelle infrastructure d’envergure, le centre aquatique.

Le député européen belge Marc Tarabella, co-président de l’Intergroupe Sport du Parlement européen avec l’Espagnol Santiago Fisas, a confirmé le soutien parlementaire, renvoyant toutefois la balle vers la Commission en ce qui concerne un éventuel support financier. «Ce n’est pas de notre compétence exclusive, mais si la Commission exprimait cette volonté, nous y répondrions volontiers», a-t-il lancé.

Vendredi, la commission exécutive du CIO se réunira à Lausanne pour recevoir les conclusions du groupe de travail chargé de réfléchir à une possible attribution lors d’un même vote le 13 septembre à Lima (Pérou) des Jeux olympiques 2024 et 2028. «Nous n’avons pas été sollicités sur cette question, même s’il est probable que des gens en discutent», a précisé Bernard Lapasset. «Nous, nous sommes bien candidats pour 2024, c’est notre engagement auprès du gouvernement (français).»

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent