+

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Charleroi

Javier Martos avant Gand-Charleroi: «Nous n'avons rien à perdre!»

Cédric Martin |

Publié le Dimanche 14 Mai 2017 à


Javier Martos.

News

Javier Martos.

Alors que Charleroi se rend, ce dimanche, à La Gantoise pour un match couperet, Javier Martos jette un regard ambitieux sur les échéances à venir.

«  C’est déjà la fin du championnat et pour moi, on n’a rien à perdre. Si on veut poursuivre notre chemin, c’est le moment ! La motivation doit être là car il ne nous reste que de beaux matches avec ce déplacement à Gand, la réception d’Anderlecht et une rencontre à Zulte Waregem en clôture de saison. À nous de faire ressortir toutes nos qualités dans cette dernière ligne droite. Jouons ces Playoffs 1, qui sont notre cadeau de la saison, avec le plus d’ambition possible.  »

Le capitaine espagnol (1m81) devrait se retrouver dans les parages du grand Coulibaly (1m97), qu’il connaît très bien. «  Si je compte l’éviter ? Non, c’est une situation que je vis fréquemment, contre Anderlecht avec Teodorczyk, contre Bruges avec Wesley… Mais s’il m’est possible de jouer le duel avec lui le plus loin possible du but, je le ferai. Je me donnerai à 100 % pour le manger mais il en fera de même  », souriait le « capi ».

Et de rassurer sur son propre état de forme. «  Je ne sais pas si c’est le travail de la nutritionniste, la préparation physique ou autre, mais je me sens meilleur en cette fin de saison que lors des deux précédentes. Je suis vraiment très bien !  »

En patron de la défense qu’il est, Javier Martos est aussi revenu sur les trois buts concédés face aux Blauw en Zwart, fait qui ne se produisait que pour la deuxième fois en championnat cette saison, après la défaite à Anderlecht (3-2). «  Dès le samedi matin, je me suis refait le match en intégralité et je trouve sincèrement que l’on n’a pas mal joué, il y avait de bonnes choses. Mais en face, il y avait Izquierdo, l’un des meilleurs joueurs de notre championnat, qui n’a pas besoin de beaucoup d’opportunités pour marquer. Nous nous sommes montrés bien organisés mais n’avons pas su conclure quand il le fallait. Au même prix, Bruges ne met pas son premier but et c’est nous qui menons. »

Toujours est-il qu’avec la victoire d’Ostende la semaine passée, contre qui Charleroi ne doit plus jouer, les Zèbres n’ont plus leur sort entre les mains. Martos assure toutefois ne pas regarder l’adversaire. «  Nous devons gagner plusieurs matches. Si on en remporte deux, au moins, on est dedans (NDLR : les places qualificatives pour l’Europe). Il n’y a pas besoin de faire attention à Ostende…  »