62

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Charleroi

Charleroi – FC Bruges (1-3): Pollet égalise après une erreur de Horvath mais Izquierdo inscrit un triplé et met Anderlecht sous pression

Rédaction en ligne |

Publié le Vendredi 5 Mai 2017 à

News

News

En s’imposant à Charleroi en ouverture de la septième journée des Playoffs 1, le FC Bruges a remporté trois points qui mettent Anderlecht sous pression, le leader bruxellois ne comptant plus qu’une unité d’avance sur les Brugeois dans la hiérarchie.

Avec 38 unités au compteur avant le coup d’envoi de la rencontre à Charleroi, en ouverture de la septième journée de compétition en Playoffs 1, le FC Bruges était conscient qu’il n’avait pas droit à l’erreur. Un revers face aux Zèbres et il pouvait quasiment faire une croix sur le titre de champion, Anderlecht ayant déjà engrangé 42 points, cette saison. Du côté carolo, on ne prenait pas non plus cette rencontre par-dessus la jambe. Et pour cause, les hommes de Felice Mazzù totalisaient 33 unités avant cette joute, soit quatre points de retard sur une équipe de La Gantoise actuellement en troisième position du classement général.

Le début de cette rencontre était animé, même si les occasions n’étaient pas légion au cours de cette partie. Ainsi, la première véritable opportunité digne de ce nom était à mettre au crédit du jeune Rotariu, à la 28e, qui voyait sa tentative croisée et cadrée repoussée par le dernier rempart des Zèbres. C’était le seul fait marquant de la première demi-heure de jeu, à l’exception de cette phase qui posait question dès la 2e minute : Claudemir contrôlait la balle dans le grand rectangle brugeois. Mais difficile à dire avec quelle partie du corps…

Juste avant la pause, alors qu’on se dirigeait vers un triste 0-0, Izquierdo décidait de faire le show. Lancé en profondeur au terme d’un magnifique mouvement des Gazelles, il plaçait la sphère en dessous de Penneteau, un gardien qui ne parvenait donc pas à sauver les meubles sur cette phase de jeu. C’est donc sur ce score de 0-1, assez flatteur en faveur des visiteurs, que les joueurs des deux équipes rentraient aux vestiaires pour un quart d’heure de repos. Charleroi allait donc devoir réagir sans Marcq et Harbaoui, deux joueurs qui ne pouvaient pas répondre présent sur la feuille de match, cette semaine, pour cause de suspension.

Après quelques secondes de jeu en seconde période, Horvath était l’auteur d’une incroyable erreur. Il déposait la balle dans son rectangle, après s’en être emparé, alors que Pollet se trouvait dans son dos, dès la 46e minute de jeu. L’attaquant en profitait pour récupérer la sphère et égaliser, à la surprise générale. Le gardien de but a-t-il cru qu’il y avait une faute et que l’arbitre avait sifflé ? Probablement ! Tout le monde avait en tout cas des difficultés à se remettre d’un tel fait de match, sauf Izquierdo. Le joueur du FCB, sur la phase suivante, se montrait à nouveau décisif. Il plantait ainsi un doublé et redonnait, par la même occasion, l’avance à son équipe. Par la suite, Horvath sortait le grand jeu en repoussant un ballon chaud. Les premières minutes de la seconde période étaient, vous l’aurez compris, tout bonnement folles !

Puis, à la 77e, un long dégagement du gardien brugeois était décisif. La balle terminait dans les pieds d’Izquierdo, qui profitait d’une sortie loupée du gardien de but du Sporting, pour planter sa troisième rose de la soirée. Il y avait encore quelques escarmouches à signaler, mais cela ne modifiait plus le score. Grâce à ce succès, le FC Bruges revient ainsi à un petit point d’Anderlecht. Mauvaise opération par contre pour le SC Charleroi dans l’otique d’une qualification européenne.