+

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Charleroi

Charleroi retrouve Ostende ce dimanche à 18h: «On a retenu la leçon...»

Maxime Stévenne |

Publié le Dimanche 30 Avril 2017 à


Cristophe Diandy est confiant.

Photonews

Cristophe Diandy est confiant.

En pleine confiance grâce au 6/6 réalisé contre Zulte Waregem puis à Anderlecht, les Zèbres ont l’occasion, ce soir, de prendre (définitivement ?) leurs distances sur Ostende, leur principal concurrent dans la course à l’Europe.

Bien de l’eau a coulé sous les ponts depuis le premier rendez-vous entre Zèbres et Ostendais en Playoffs 1. Il y a un mois, pour leur entrée en matière dans cette compétition, les Carolos avaient en effet souffert, concédant un nombre inhabituellement élevé d’occasions pour finalement s’en sortir avec un nul plutôt flatteur. Depuis, ils ont pris un point à Bruges, battu Zulte Waregem au Mambourg et été chercher un incroyable succès au Parc Astrid jeudi soir. Autant dire que la donne a changé avant les retrouvailles entre les deux équipes, ce soir, à la Versluys Arena d’Ostende. «  On a retenu la leçon de cette première rencontre  », assure Cristophe Diandy. «  Si on avait concédé autant d’occasions, c’est surtout parce qu’il y avait beaucoup de déchet dans notre jeu ce jour-là. Et on sait qu’Ostende est une équipe qui possède beaucoup de vitesse en zone offensive. Cette fois, on va tenter de ne plus commettre ces erreurs-là et, pourquoi pas, de revenir avec les trois points.  »

Car les Carolos sont en pleine confiance depuis leur succès acquis sur la pelouse du leader. «  Certains disent que les Anderlechtois ont fait preuve de suffisance mais je ne suis pas de cet avis  », poursuit le médian sénégalais. « Nous étions surtout bien préparés et nous savions que nous étions capables de les battre. On l’avait aussi montré en phase classique, sans l’emporter. Nous avions d’ailleurs retenu la leçon de notre dernier déplacement là-bas, où nous menions 0-1 avant de nous faire bouffer (sic) en deuxième mi-temps. Cette fois, on a su rester organisés et empocher les trois points.  »

Et si cela a été possible, c’est notamment grâce à l’efficacité retrouvée des attaquants. «  David (Pollet) a marqué contre Zulte, puis Hamdi (Harbaoui) jeudi. Ça fait plaisir, même s’ils sont toujours restés les mêmes. J’espère qu’ils vont continuer comme ça.  » Ce ne sera pas le cas du Tunisien, suspendu pour deux matches, et qui loupera donc le rendez-vous capital de ce dimanche. «  C’est vrai que ce match est sans doute plus important encore que celui d’Anderlecht, pour la simple et bonne raison que nous affrontons un concurrent direct. Si on arrive à l’emporter là-bas, on sera vraiment dans une excellente position en vue d’accrocher la quatrième place voire, pourquoi pas, la troisième. Mais il ne faut surtout pas s’enflammer et continuer de prendre match par match.  »

D’autant plus que la fatigue commence à se faire ressentir dans les jambes, les Carolos disputant ce dimanche leur troisième match en huit jours. «  Au Sporting, on a l’habitude de dire que le mental passe au-dessus de la fatigue. C’est notre philosophie  », explique Cristophe Diandy. «  Nous ferons donc tout pour être prêts ce dimanche. Après, forcément, je reconnais que je ressens un peu cette fatigue car on a beaucoup couru à Anderlecht. On s’est défoncé pour ramener quelque chose de là-bas. Et je ne pense d’ailleurs pas qu’il faudra moins courir ce dimanche si on veut ramener quelque chose de notre déplacement à la Côte…  »