Publié le Vendredi 21 Avril 2017 à

Actualité > Consommation

Les fraises belges, favorites… des Belges

M.SP.

Elles sont en avance et ça réjouit tout le monde, mais elles manquent encore un peu de goût, de sucre. Les fraises belges sont là, nous avons fait le tour des grandes surfaces

Les amateurs ne s’y trompent pas. Depuis le début de la semaine, les chalets ont rouverts à Wépion. On y trouve notamment Luc Warnez, des producteurs de fraises qui bossent en famille depuis 1947. Ce jeudi matin, il était certes un peu inquiet. « Il a fait trop froid, moins trois degrés, ce n’est pas bon », nous dit-il. D’autant qu’en 2016, la récolte n’avait pas été bonne. Pour cette saison, il espère 30 % de récolte en plus. Bonne nouvelle donc, il y en a déjà. Certes, vous ne trouverez pas encore de fraises de Wépion à la criée ni en grandes surfaces.

Et attention aux fraudeurs ! Ce jeudi, nous nous sommes rendus au marché de Jambes et des personnes mal intentionnées faisaient croire que leurs fraises venaient de Wépion : faux ! « Celles de la criée ne seront prêtes que dans une semaine », nous dit le producteur.

Actuellement, au chalet de la chaussée de Dinant, elles sont en vente tous les jours au prix de 6 euros : « Les prix vont diminuer à partir du 10 mai, en pleine saison. Certes, nos fraises sont bonnes mais le goût va encore s’améliorer, notamment au niveau du sucre. On l’avoue, c’est encore un peu tôt même si les amateurs sont déjà là.»

Découvrez les résultats de notre test sur notre édition digitale de La Meuse.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent