Publié le Vendredi 7 Avril 2017 à

Sports > Athlétisme

La Kenyane Jemima Sumgong, championne olympique du marathon à Rio, positive à l'EPO

AFP/Belga

Jemima Sumgong, première Kenyane de l’histoire championne olympique de marathon, l’été dernier à Rio, a été contrôlée positive à l’EPO lors d’un test pratiqué hors compétition, a confirmé vendredi la fédération internationale d’athlétisme (IAAF).


La Kényane Jemima Sumgong célèbre sa victoire sur le marathon des Jeux olympiques de Rio, le 14 août 2016.

Photo News/Reuters/Johannes Eisele

La Kényane Jemima Sumgong célèbre sa victoire sur le marathon des Jeux olympiques de Rio, le 14 août 2016.

Vainqueur du marathon de Londres et des Jeux olympiques de Rio en 2016, Jemima Sumgong a été rattrapée par la patrouille.

« L’IAAF confirme la tenue d’un contrôle antidopage qui s’est révélé positif sur la personne de l’athlète Jemima Jelagat Sumgong, du Kenya », a affirmé la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF).

Le test a été pratiqué cette semaine au Kenya sur l’athlète de 32 ans, qui a également remporté le marathon de Londres en 2016 et de Rotterdam en 2013, a précisé l’IAAF.

À Rio, Sumgong s’était imposée en 2h24:04. Elle avait notamment devancé la Bahreïnie d’origine kenyane Eunice Jepkirui Kirwa (2h24:13) et la championne du monde en titre, l’Ethiopienne Mare Dibaba 3e (2h24:30), pour devenir la première Kenyane à remporter l’or olympique sur la distance.

Sumgong possède la 45e meilleure performance mondiale de l’histoire en 2h20:41, réalisé lors de sa 4e place à Boston en 2014.

Avant l’annonce de ce contrôle positif, il était prévu qu’elle participe de nouveau au marathon de Londres le 23 avril.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent