Publié le Mardi 7 Mars 2017 à

Régions > Huy-Waremme > Sports

Foot (D2 am.): Nicolas Pire a porté Solières à bout de bras

M.ROB.

Même s’il a dû se retourner à 3 reprises, Nicolas Pire fut assurément partie prenante dans le succès de ses couleurs. Pour fêter sa reconduction de contrat, il a sorti quelques ballons chauds, remporté deux duels et repoussé un penalty.


Nicolas vient encore de prouver qu’il a le talent et la classe pour évoluer dans les divisions supérieures.

Y.A.

Nicolas vient encore de prouver qu’il a le talent et la classe pour évoluer dans les divisions supérieures.

Blessé au pouce en cours de saison dernière, Nicolas Pire ne rentrait visiblement plus dans les plans du staff liégeois à l’aube de cette nouvelle compétition. Une aubaine pour Solières qui venait de perdre Jérémy Devriendt au profit de Ciney. L’ancien Hannutois n’a peut-être jamais connu l’élite nationale, mais il vient encore de prouver qu’il a le talent et la classe pour évoluer dans les divisions supérieures. Il a en effet écœuré les attaquants couvinois en multipliant les parades, forçant par la même occasion le respect de l’entraîneur adverse, l’expérimenté Fabrice Silvagni. «  J’apprécie ce genre de match où je suis assez bien sollicité  », commente le trentenaire. «  Vu que je suis le plus vieux du noyau, je dois prouver que je suis encore utile (rires). Ce n’est pas positif pour les statistiques, car j’en prends 3, mais c’est anecdotique. »

Nicolas Pire revient sur sa prestation, sur sa responsabilité sur le troisième but et sur l’exclusion de Bilali dans votre édition sportive La Meuse Huy-Waremme de ce mardi 7 mars 2017 ainsi que sur votre journal numérique.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent