Publié le Mercredi 22 Février 2017 à

Sports > Moteurs > Motocross

Championnat du monde de motocross: le GP du Qatar entame la série de 19 Grands Prix à Losail samedi, avec plusieurs Belges

Belga

Les championnats du monde de motocross MXGP et MX2 débutent samedi, sur le circuit de Losail au Qatar où la seconde manche se déroule en soirée sous éclairage artificiel.


Clément Desalle fera partie des Belges les plus en vue

Capture d’écran/Instagram Clément Desalle

Clément Desalle fera partie des Belges les plus en vue

Il s’agit de la première étape d’un calendrier 2017 qui a subi, comme chaque année, quelques rajustements après sa publication provisoire de novembre dernier. Il y eut tout d’abord le forfait de Glen Helen aux États-Unis, pressenti pour organiser le MX des Nations.

Matterley Basin s’est proposé alors pour le remplacer moyennant son renoncement au GP d’Angleterre qui lui était auparavant alloué. Des adaptations de dates sont ensuite intervenues. À sa demande, le GP de Belgique a fait, notamment, l’objet d’un changement de date au 6 août. On a vu aussi renaitre le GP de Russie.

Cependant, c’est sur le plan sportif que l’intérêt de ce championnat 2017 qui promet d’être plus passionnant que jamais. Cinq concurrents au moins ont le potentiel de briguer le titre de champion en MXGP. Parmi eux, le Britannique Max Anstie et, surtout le Néerlandais Jeffrey Herlings, triple champion du monde MX2, sont contraints d’accéder à l’étage supérieur en 2017 en fonction du règlement FIM qui limite à 23 ans (âge atteint dans le courant de l’année), la participation des concurrents au Mondial MX2. Pour dire vrai, le bouillant natif de Geldrop se satisfait parfaitement de cette promotion obligatoire qui l’intègre parmi le haut de gamme du motocross international concentré en MXGP.

C’est, du reste, sans le moindre complexe qu’il s’efforcera de bousculer la hiérarchie existante. Celle qui se compose, notamment, du Slovène Tim Gajser (champion du monde 2016), de l’Italien Antonio Cairoli (octuple champion du monde qui tentera d’ajouter un fleuron à son palmarès), du Français Romain Febvre (champion en 2015), de l’Allemand Max Nagl, sans omettre un trio belge de pointe composé de Clément Desalle, Jérémy Van Horebeek et Kevin Strijbos. Tous ont affûté leur préparation avec soin. Tout est positif, hormis un petit souci qui tarabuste Herlings. Le souvenir d’une chute survenue à Ottobiano le 12 février dernier. La fracture d’un doigt de la main a été décelée et réduite sur le champ. Une attelle devrait suffire à Jeffrey Herlings qui en a vu d’autres au cours de sa jeune carrière pour être au départ samedi à Losail.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent