Publié le Jeudi 16 Février 2017 à

Régions > Verviers > Actualité

Assises de Liège: Amédeo Troiano, accusé du triple assassinat de Visé, a déjà été impliqué dans des faits de grand banditisme

Belga

L’enquête de moralité réalisée sur Amédeo Troiano a été présentée jeudi matin devant la cour d’assises de Liège. L’accusé possède des antécédents judiciaires en matière de grand banditisme. Il avait déjà été condamné à deux reprises.


Amédéo Troiano a déjà fait de la prison pour des faits de grand banditisme. ©TVA

Amédéo Troiano a déjà fait de la prison pour des faits de grand banditisme. ©TVA

Amédeo Troiano est suspecté d’avoir assassiné Benoît Philippens (36 ans), son épouse Carol Haid (38 ans) et le filleul de cette dernière, Esteban Counet (9 ans). Ce couple de banquiers et leur filleul avaient été exécutés de plusieurs tirs d’arme à feu le 18 avril 2014 à Visé.

Les détails de l’enquête de moralité réalisée sur Amédeo Troiano ont été exposés par l’enquêtrice Stéphanie Bielen. Amédeo Troiano était le premier enfant né dans sa famille. Il a un frère. Amédeo Troiano avait rencontré son épouse à la sortie de l’adolescence. Le couple avait donné naissance à deux petites filles en 2002 et 2003, juste après son mariage.

L’enquête de moralité avait révélé qu’Amédeo Troiano avait connu de mauvaises fréquentations et avait été impliqué dans des faits de grand banditisme. Il avait été signalé dans un fait de vol à mains armées avec prise d’otages et mis sur écoute. Cette opération a permis de révéler qu’il préparait un autre vol à mains armées sur une banque.

Amédeo Troiano a avoué la préparation de ce vol mais pas ses deux complices. Incarcéré, il a alors été considéré comme une balance en prison. La maison de ses parents a ensuite été la cible de tirs à l’arme de guerre une nuit de mars 2005. Le père a donné une rançon pour se défaire de cette menace. Il a vendu ses maisons en région liégeoise pour acheter une maison à Stembert.

L’accusé avait aussi été condamné pour le car-jacking d’une Porsche. Ses empreintes avaient été relevées sur cette voiture qui avait été volée. Pour l’ensemble des faits, Amédeo Troiano avait été condamné à une peine de 20 mois de prison avec sursis partiel et à une autre peine complémentaire de 20 mois. Il avait effectué 15 mois de détention effective. Ses complices étaient parfaitement connus du milieu du grand banditisme. Mais lors de ces faits, il avait nié sa participation. Sa famille avait adhéré à sa thèse et avait affirmé qu’il s’agissait d’erreurs judiciaires.

L’enquête de moralité a également démontré qu’Amédeo Troiano et son épouse avaient ouvert un salon de coiffure à Verviers en 2008. Ils avaient acheté une maison à Ougrée et à Polleur. Ils ont encore donné naissance à un fils en 2012. Le couple était réputé parmi les membres de sa famille pour ne pas se disputer.

Lorsque le couple a ouvert un autre salon de coiffure à Waremme et a connu des déboires financiers, les parents ont vendu leur maison de Stembert pour faire face aux difficultés. La famille s’est alors installée à Burdinne.

Sur le plan de la personnalité, Amédeo Troiano a été décrit comme un homme protecteur, serviable, aimable, équilibré, franc et courageux. Il est un papa poule pour ses enfants. Vieux jeu, il respecte les traditions familiales et se montre protecteur envers les membres de sa famille.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent