Publié le Mardi 14 Février 2017 à

Actualité > Consommation

Méfiez-vous des coupures de 50 euros jusque fin mars: voici pourquoi

Christian Carpentier

Les billets de 50 euros ont représenté deux tiers des saisies en 2016, selon la Banque nationale. Et comme le billet va changer en avril, on peut craindre un écoulement rapide des contrefaçons, comme cela s’était produit lors du changement du billet de 20 euros voici un an et demi.

Exclusivité Sudpresse

Photonews

Méfiez-vous des billets de 50 euros jusqu’à la fin du mois de mars. Un tout nouveau billet sortira en effet le 4 avril prochain. Et le risque est réel que les faussaires se débarrassent de leurs anciennes contrefaçons avant la sortie de la nouvelle mouture du billet, nettement mieux sécurisée. C’est déjà ce qui s’était produit en 2015, lors de la sortie du nouveau billet de 20 euros, confirme la Banque nationale.

Cette année-là, 27.150 faux billets de 20 avaient été saisis par les limiers de la banque, soit près du double de l’année précédente (14.067). « Effectivement, cette année-là, les contrefacteurs ont visiblement voulu liquider leurs stocks de faux billets de cette valeur-là », explique un porte-parole de la Banque. Cela avait nettement influencé le total des saisies. On avait atteint un record de 59.344 faux billets récupérés, dont près de la moitié donc (27.150) étaient d’une valeur de 20 euros.

Une information à lire sur notre nouveau site.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent