Publié le Vendredi 10 Février 2017 à

Sports > Jeux Olympiques

JO de Rio: les sites olympiques de 2016 laissés à l'abandon, un spectacle de désolation (photos)

S. B. / Photos: Photo News/Pilar Olivares

Depuis les Jeux olympiques organisés à Rio de Janeiro du 5 au 21 août 2016, les sites construits ou rénovés pour l’occasion sont à la peine. Les images sont incroyables, et évocatrices.


La piscine olympique, fermée au public

Photo News/Pilar Olivares

La piscine olympique, fermée au public

Sur ces vues aériennes, on aperçoit bien le vide auquel a laissé place la liesse du mois d’août dernier. Ces grands espaces, destinés à accueillir l’événement planétaire que sont les Jeux olympiques, sont désormais à l’abandon, ou au mieux en mauvais état.

La piscine olympique, « l’Olympic Aquatics Stadium », est aujourd’hui fermée et l’extérieur se dégrade tout autant que l’intérieur. En témoigne la couleur de l’eau identique entre le bassin d’entraînement extérieur et le bassin olympique. Même le voile qui enrobe la structure est en train de se déliter.

Cette banderole laissait entendre que des travaux de rénovation pourraient être effectués courant janvier, mais visiblement, la situation n’a pas beaucoup évolué.

Si la piscine olympique est dans un sale état, que dire de l’un des stades les plus mythiques de tous les temps, le Maracana ? Ce monument du football, qui a également accueilli les JO, après la Coupe du Monde 2014, est aussi en péril.

Selon The Guardian, le stade a été pillé : extincteurs, télévisions, tuyaux… et près de 10 % de ses 78.000 sièges. Le Maracana est aussi privé d’électricité suite à un trop grand nombre de factures impayées, et pâtit du non-accord entre les quatre principaux clubs cariocas (Botafogo, Fluminense, Vasco da Gama et Flamengo) pour sa reprise.

Un autre cas évocateur est celui du parcours de golf. Nécessitant beaucoup d’entretien, ce type d’installation doit trouver des clients, qui alimentent le chiffre d’affaires et permettent de le maintenir en état. Problème : ce n’est pas le cas. Et cela donne ce type d’image, qui montre la détérioration continue du site.

Malgré ce tableau bien terne post-Jeux olympiques, une tentative de réhabilitation éphémère du court principal de tennis a été mise en place. Un match amical de beach-volley a été organisé dans l’enceinte qui avait vu la victoire en finale de Juan Martin del Potro.

Néanmoins, cela a réveillé le mécontentement de certains : «  C’est un abandon, un mépris pour l’argent public, pour les visiteurs venus ici, et qui veulent voir ces sites utilisés  », a expliqué un spectateur au journal de Rio de Janeiro O Globo.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent