Publié le Mardi 31 Janvier 2017 à

Régions > Liège > Actualité

Stéphane Moreau choisit Nethys et démissionne de son poste de bourgmestre: "Je pars avec le sentiment du devoir accompli"

Rédaction en ligne

Suite de l’affaire Publifin : Stéphane Moreau vient d’annoncer par voie de communiqué sa démission du poste de bourgmestre de la commune d’Ans.

Stéphane Moreau (PS) a annoncé ce mardi qu’il démissionnait de son poste de bourgmestre de la commune d’Ans à la tête de laquelle il était depuis le printemps 2011, après avoir évincé Michel Daerden, son père en politique.

Cette décision était attendue, Stéphane Moreau, par ailleurs CEO de Nethys, étant dans la tourmente depuis une dizaine de jours suite à l’éclatement du scandale Publifin, holding faîtière de Nethys, et des réunions de ses comités de secteur pour lesquels des élus communaux, désignés comme administrateurs, étaient largement rétribués pour des séances auxquelles ils ne participaient pas.

De nombreuses voix s’étaient élevées au sein de son parti ces dernières semaines pour réclamer un pas de côté de la part du bourgmestre d’Ans, sa formation annonçant une série de mesures de décumul entre la fonction de bourgmestre et celle de dirigeant dans une entreprise à participation publique.

En démissionnant, Stéphane Moreau dit souhaiter ainsi «anticiper les récentes décisions du gouvernement wallon dans la mesure où mon appartenance, certes partielle, au monde politique, finit par nuire à l’entreprise que je dirige et que j’ai fait grandir avec mes collègues et les centaines, devenus des milliers, de travailleurs», précise-t-il dans un communiqué, où il qualifie sa décision de «déchirement personnel».

M. Moreau signale également qu’il se tient, lui et ses collègues de Nethys, à la disposition du Parlement wallon «dès que mon état de santé le permettra. J’aspire, en effet, maintenant à pouvoir me rétablir sereinement».

Stéphane Moreau (52 ans) a été élu conseiller communal d’Ans en 1989 avant d’intégrer le collège ansois quatre ans plus tard prenant en charge l’Environnement, les Sports et l’Enfance.

Lors des élections de 1994, il est confirmé comme échevin et reçoit les Finances, les Affaires économiques et l’Etat civil auxquelles s’ajouteront en 2000, et jusqu’à sa désignation comme bourgmestre, l’Aménagement du territoire.

«Je pense avoir contribué à changer profondément cette commune et je pars avec le sentiment du devoir accompli. J’ai mis en place une équipe à la fois jeune et expérimentée, capable de relever tous les défis futurs.»

C’est Grégory Philippin, actuel échevin du logement, des travaux et des sports, deuxième score en termes de voix sur la liste socialiste qui lui succédera.

Son communiqué en intégralité:

«  Après 5 années passées à la tête de la commune d’Ans en qualité de Bourgmestre et plus de 20 années de présence au sein du Collège communal, j’ai décidé de quitter la fonction mayorale.

En effet, j’ai souhaité anticiper les récentes décisions du Gouvernement wallon, dans la mesure où mon appartenance, certes partielle, au monde politique, finit par nuire à l’entreprise que je dirige et que j’ai fait grandir avec mes collègues et les centaines, devenus des milliers, de travailleurs.

Cette décision est pour moi un déchirement personnel. Ma famille est ansoise depuis 7 générations.

Je pense avoir contribué à changer profondément cette commune et je pars avec le sentiment du devoir accompli.

J’aurai d’ailleurs l’occasion de faire le bilan de ces plus de 20 années passées au sein de l’Exécutif communal ultérieurement.

J’ai mis en place une équipe à la fois jeune et expérimentée, capable de relever tous les défis futurs. Mon successeur sera, de par la loi, mon ami Grégory PHILIPPIN, qui œuvre à mes côtés depuis de nombreuses années et qui a toutes les qualités requises pour remplir la mission.

Pour le surplus, je reste bien évidemment, ainsi que mes collègues du groupe NETHYS, à la disposition du Parlement wallon, dès que mon état de santé le permettra.

En effet, j’aspire maintenant à pouvoir me rétablir sereinement. »

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent