Publié le Vendredi 27 Janvier 2017 à

Sports > Cyclisme > Cyclo-cross

Mondiaux de cyclo-cross: le tenant du titre Wout van Aert n'est pas serein

Belga

«J’ai des doutes sur ma condition car ma préparation n’a pas été idéale», a déclaré le champion du monde Wout van Aert, vendredi, en conférence de presse, à deux jours des Mondiaux de Bieles, au Luxembourg.


© Belga

© Belga

Wout van Aert n’aborde pas ces Mondiaux dans les meilleures conditions. Il n’a repris le vélo que lundi en raison d’une inflammation au genou qui le gêne depuis la manche de Coupe du monde à Fiuggi, à la mi-janvier.

«J’ai eu trois bons entraînements, mais je ne sais pas si je vais bien ou pas. Il ne m’est jamais arrivé de ne pas pouvoir monter sur le vélo aussi longtemps juste avant un Mondial ou un championnat de Belgique. C’est étrange et je ne sais pas ce que cela va donner dimanche. Sur le vélo, je n’ai pas mal. J’espère être entièrement rétabli pour la veille de la course», a raconté van Aert.

«Dimanche, j’agirai en fonction de la douleur. Je ne veux pas prendre le risque de provoquer des dégâts structurels. Je peux rouler, je peux lutter pour ce maillot. Nous verrons pour le reste de la saison après ces Mondiaux. Je suis heureux de pouvoir courir dimanche, mais j’ai des doutes sur ma condition car ma préparation n’a pas été idéale.»

Les derniers jours avant les Mondiaux de cyclocross, organisés ce week-end à Bieles, ont été marqués par le débat autour de la publication des formulaires de contrôles antidopage hors-compétition. Kevin Pauwels et le Néerlandais Mathieu van der Poel ont publié les leur en ligne. Van der Poel avait expliqué qu’il voulait ainsi montrer qu’il n’avait pas utilisé de cortisone durant une période sans compétition. Les deux coureurs espéraient pousser Wout van Aert à agir de la même manière. Mais celui-ci ne compte pas imiter ses rivaux.

«Je n’ai pas eu besoin d’une AUT (autorisation d’usage à des fins thérapeutiques) pour ma blessure, mais cela ne signifie pas que je vais mettre mon formulaire de contrôle en ligne», a déclaré le champion du monde. «Mercredi, nous avons eu un contrôle. C’est normal, je trouve. Mais je ne vais pas publier mon formulaire. Tu dois demander aux autres pourquoi ils l’ont fait. Kevin l’expliquera très bien», a-t-il ajouté, cynique.

Cette initiative de Pauwels va-t-elle nuire à l’atmosphère dans l’équipe belge?«Je suis ici pour devenir champion du monde. Dans 90 pour-cents des cross, tu n’a besoin de personne d’autre. Je garde cela à l’esprit. Je ne veux plus parler de cette histoire, mais je vais en tirer de la force.»

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent