Publié le Lundi 16 Janvier 2017 à

Sports > Omnisports > Voile

Vendée Globe : Thomson se rapproche dangereusement de Le Cléac'h

Afp

Outre le vent qui gonfle ses voiles, c’est maintenant le souffle de son poursuivant Alex Thomson que le leader Armel Le Cléac’h sent dans son cou: Hugo Boss n’est plus qu’à 73 milles de Banque Populaire VIII lundi au classement de 09h00.


Alex Thomson (Hugo Boss).

Photo News/Stephane Mahe

Alex Thomson (Hugo Boss).

En 24 heures «extraordinaires, à très haute vitesse», Thomson a avalé 536,81 milles (994,17 km) «à la moyenne extravagante» de 22,36 noeuds (41,41 km/h), ce qui constitue un nouveau record de distance parcourue à la voile en solitaire en monocoque, selon les organisateurs.

Entre 08h00 dimanche et 08h00 lundi, Thomson a fait mieux que le précédent record détenu par François Gabart qui avait couvert 534,48 milles à la moyenne de 22,27 noeuds lors de sa victoire dans le Vendée Globe 2012 à la barre de Macif.

Mais le Français résiste ! Alors que les deux bateaux ont franchi la barre symbolique des 1.000 derniers milles à parcourir et qu’ils sont attendus jeudi sur la ligne d’arrivée, Le Cléac’h a repris lui aussi de la vitesse et atteint les 22 noeuds, tout en bénéficiant d’une meilleure vitesse par rapport à la route directe (VMG) vers l’arrivée aux Sables d’Olonne (Vendée).

Si bien que l’écart entre les deux prétendants à la victoire avait tendance à repartir légèrement à l’avantage de Le Cléac’h: il a repris 1,5 mille en quatre heures lundi matin alors qu’il en a perdu 35 en 24 heures.

Un sprint final palpitant à l’horizon

«Aucun des deux n’a droit à l’erreur, ne doit faire de boulette, d’autant que je reste en embuscade», a commenté lors d’une vacation radio dans la nuit le 3e, Jérémy Beyou (Maître Coq) qui pointe à 800 milles du leader.

Selon les simulations des organisateurs, Thomson devrait continuer de revenir sur Le Cléac’h pour entamer le sprint final, le long de la Bretagne, avec seulement 30 milles de retard.

Plus loin, le 5e Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir) a repris 48 milles au 4e Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac) et précède Jean Le Cam (Finistère Mer Vent) de 11 milles.

Fabrice Amedeo (Newrest — Matmut) est entré dans la famille des «Cap-horniers» : il a doublé pour la première fois la pointe sud du continent américain et fait son entrée dans l’Atlantique lundi à 02h40.

«Après la punition des 55 noeuds de vent, coucher de soleil sur les montagnes et maintenant le Horn ! Grosse émotion... et ce sentiment d’être à ma place, là où j’ai toujours rêvé d’être», décrit le marin français sur une photo envoyée à la direction de course.

Classement du Vendée Globe lundi à 09h00 :

1. Armel Le Cléac’h (FRA/Banque populaire VIII) à 923 milles de l’arrivée

2. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 73,29 milles du premier

3. Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 799,50

4. Jean-Pierre Dick (FRA/StMichel-Virbac) à 1.414,38

5. Yann Eliès (FRA/Quéguiner-Leucémie Espoir) à 1.677,51

6. Jean Le Cam (FRA/Finistère Mer Vent) à 1.688,55

7. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée) à 2.864,21

8. Nandor Fa (HUN/Spirit of Hungary) à 4.390,17

9. Eric Bellion (FRA/CommeUnSeulHomme) à 4.937,66

10. Conrad Colman (NZL/Foresight Natural Energy) à 5.067,38

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent