Publié le Jeudi 17 Novembre 2016 à

Régions > Liège > Actualité

Liège: une partie des nouveaux quais de Meuse doit être démolie pour le Tour de France

Gaspard Grosjean

Liège va donc accueillir à nouveau le Tour de France à l’occasion de l’arrivée de la seconde étape en provenance de Düsseldorf, le dimanche 2 juillet. Mais un problème de taille apparaît à quelques centaines de mètres de la ligne d’arrivée tracée boulevard d’Avroy.

Exclusivité La Meuse

Le bât blesse entre la fin de la rue de Fragnée et le début de l’avenue Blonden. La chaussée est trop étroite. Ce qui signifie que des travaux d’aménagement sont nécessaires, et donc qu’il faudra démolir des trottoirs et des parties des nouveaux terre-pleins centraux pour élargir la route.

Cette information nous a été confirmée par ASO, la société organisatrice du Tour de France. «  Il y a un rétrécissement à cet endroit. Or, nous sommes là dans le final de l’étape et nous sommes obligés d’envisager une arrivée au sprint, avec 200 coureurs. Donc, le final doit être fluide. Il faut entre six et sept mètres de large sur ce morceau entre la rue de Fragnée et l’avenue Blonden  », confie Stéphane Boury, le responsable des sites d’arrivée d’ASO.

Seulement voilà, d’après nos informations, l’idée de devoir démolir juste pour le Tour de France passe mal au sein des élus locaux. Certaines voix se sont élevées pour manifester leur opposition à ce projet de toucher aux nouveaux aménagements des quais. «  Le côté « faire puis défaire » interpelle en effet  », confie cet observateur avisé. Et cet autre de renchérir : «  Comment la population pourrait-elle comprendre que l’on dépense de l’argent pour réaménager un endroit neuf juste pour le Tour de France ?  »

Les premières estimations de ces travaux d’aménagement se montent à un peu moins de 300.000 euros ! Ceci étant, quel que soit le montant final, celui-ci devra être inscrit au budget extraordinaire de 2017 de la Ville, puisque c’est à elle de prendre en charge les aménagements nécessaires. Il n’est pas impossible non plus de voir ces estimations baisser.

Du côté du bourgmestre Willy Demeyer, on se refuse à tout commentaire pour l’instant, soulignant que le dossier est à l’étude et qu’aucune option n’a été décidée par le collège.

@GasGrosjean

Retrouvez ce dossier complet dans La Meuse de ce jeudi

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent