Publié le Lundi 31 Octobre 2016 à

Actualité > Partner Zone > SPA SIX HOURS

Volkswagen 411 et 412 (1968 – 1974)

Rédaction en ligne

Connues sous le nom de code Type 4, les Volkswagen 411 et puis 412 sont les dernières voitures de la marque à avoir été équipées d’un moteur refroidi par air et installé à l’arrière pour entraîner les roues arrière.

VW Type 4 Variant

VW Type 4 Variant

Lancée en octobre 1968, la VW 411 n’aura été fabriquée qu’à environ 370.000 unités, soit 60.000 exemplaires par an. C’est vraiment très peu quand on sait que ses concurrentes directes étaient produites à 300.000 unités par an… La 411 n’était pas une mauvaise voiture, mais elle n’était pas très belle (sauf en break) et était complètement dépassée face aux berlines familiales de l’époque. La presse allemande l’avait d’ailleurs accueillie en écrivant laconiquement «qu’elle était seulement sortie avec sept ans de retard». Il faut dire que proposer une grosse «Coccinelle» à deux ou à quatre portes ou en break avec un coffre énorme à l’avant et l’ensemble mécanique à l’arrière n’était pas suffisant pour attirer une clientèle de plus en plus habituée à des voitures nettement plus modernes tant techniquement qu’esthétiquement…

Au milieu des années 1960, lorsque la Type 4 est conçue, la marque de Wolfsburg est aussi à un tournant de son histoire. Grâce au succès commercial continu de la Coccinelle, Volkswagen dispose d’un joli capital de réserve alors que l’ensemble de l’industrie automobile allemande connaît une crise sévère. Volkswagen devient alors propriétaire du groupe Auto-Union, ressuscite le nom de Audi et rachète dans la foulée la marque NSU ruinée par le développement du moteur rotatif. Ces rachats permettent à Volkswagen d’acquérir les connaissances de ces deux marques dans le domaine des roues avant motrices et des moteurs en ligne refroidis par liquide, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle génération de modèles.

En 1973 sort le premier modèle de cette nouvelle génération, la Passat, qui remplace la Type 4. Cette dernière n’aura finalement été qu’un bouche-trou que l’on trouve pourtant sur le marché entre 10.000 et 15.000 euros…

Etienne Visart en collaboration avec Spa Six Hours

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent