Publié le Jeudi 27 Octobre 2016 à

Actualité > Partner Zone > SPA SIX HOURS

Mercedes 230 SL (1963-1971)

Rédaction en ligne

Connue sous le nom de code interne W113, la Mercedes 230 SL occupe un peu une place à part dans la série SL, déjà par son surnom de Pagode lié à la forme de son toit.

Mercedes 230 SL

Mercedes 230 SL

Lorsqu’elle est présentée au Salon de l’Auto de Genève en mars 1963, la nouvelle Mercedes SL, qui succède en même temps aux roadsters 190 SL et 300 SL, provoque la sensation par ses lignes harmonieuses signées par le styliste français Paul Bracq. Ce dernier était parvenu à exploiter judicieusement la forme inhabituelle du toit rigide amovible brevetée, en 1956, par l’ingénieur Mercedes Béla Barényl.

Caractérisée par une forme évasée qui lui vaut ce surnom de Pagode, la conception de ce toit offre une rigidité extrême et un maximum de sécurité en cas d’accident grâce à l’espace disponible au niveau de la tête lorsqu’il est en place. On peut en effet le retirer assez facilement, mais il faut être à deux parce qu’il est encombrant et lourd. On découvre alors, sous un couvercle rigide, une capote en toile qui se manie assez facilement quand on a trouvé le truc (sauf sur les versions dites California vendues sans capote, le logement arrière étant remplacé par une petite banquette repliable).

La 230 SL est équipée d’un moteur à 6 cylindres en ligne de 2,3 litres développant 150 chevaux, de quoi atteindre une vitesse de pointe de 200 km/h malgré un poids à vide de 1.295 kg, mais, par rapport aux modèles qu’elle remplaçait, la 230 SL est plus civilisée. Disponible avec une boîte manuelle à 4 vitesses (et à 5 en option à partir d’août 1966) ou automatique à 3 rapports et de freins à disques à l’avant, la 230 SL n’a pratiquement pas changé durant les 8 années où elle fut produite à près de 20.000 unités.

La même silhouette a également existé en 250 SL de novembre 1966 à janvier 1968 (à éviter) et en 280 SL de novembre 1967 à mars 1971. Sa valeur ? Entre 55.000 et 95.000 euros suivant l’état et le kilométrage. Plus, c’est du vol...

Etienne Visart en collaboration avec Spa Six Hours

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent