Publié le Vendredi 12 Août 2016 à

Sports > Jeux Olympiques

Incident diplomatique à Rio: un Egyptien refuse de serrer la main d'un Israélien

Rédaction en ligne

Gros malaise aux Jeux de Rio ce vendredi. Le conflit du Moyen-Orient s’est invité sur le tatami olympique après un combat qui a vu un Israélien vaincre un Égyptien.


L’Israélien Sasson et l’Egyptien El Shehaby © Photo News

L’Israélien Sasson et l’Egyptien El Shehaby © Photo News

Les conflits du Moyen-Orient s’invitent sur le tatami olympique. Le judoka égyptien Islam El Shehaby, battu ce vendredi en huitièmes de finale des +100 kg, a déclenché un incident sur le tatami en refusant après le combat de serrer la main de son vainqueur, l’Israélien Or Sasson.

Battu sur ippon, El Shehaby a refusé la main tendue que lui offrait Sasson, s’attirant des sifflets nourris du public de l’Arena Carioca 2.

Le tirage au sort avait opposé l’Egyptien et l’Israélien dès le premier tour du tournoi des poids lourds (+100 kg). Avant le début des Jeux la semaine dernière, le président du Comité olympique égyptien Hesham Hatab avait déclaré que l’Egypte ne retirerait pas son judoka du tournoi, car elle ne «mélange pas la politique et le sport». «Notre position contre Israël est connue, mais nous ne nous retirons pas face à eux», avait dit le dirigeant.

Capture d’écran Twitter

Des tensions depuis la cérémonie d’ouverture

Avant la cérémonie d’ouverture le 5 août, un incident similaire avait déjà éclaté. Les sportifs libanais avaient refusé de laisser monter les athlètes israéliens dans le bus qui devait les conduire au stade Maracana. Les délégations ont finalement pris deux bus différents. «  Un incident honteux  » pour l’entraîneur de l’équipe de voile israélienne, Udi Gal qui ajoute : «  L’esprit olympique est la seule chose qui importe, et nous sommes ici pour le protéger et le porter avec fierté.  »

Un message partagé par deux gymnastes : l’une sud-coréenne, l’autre nord-coréenne, dont le selfie a fait le tour du monde.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent