Publié le Jeudi 28 Avril 2016 à

Régions > Luxembourg > Actualité

Aralunaires: Ala.ni, le grand frisson jeudi soir à l'église Saint-Donat

R.G.

Ala.ni, l’une des têtes d’affiche des Aralunaires, s’est produite à Saint-Donat jeudi soir. L’église arlonaise était pleine à craquer. Et le concert, tout simplement incroyable. Ala.ni a livré un show de 90 minutes avec un talent qui confine au sublime.


Un concert tout simplement sublime.

R.G.

Un concert tout simplement sublime.

Ala.ni le « phénomène », Ala.ni la choriste au talent incroyable, Ala.ni la protégée de Damon Albarn (Blur), Ala.ni dont les médias raffolent... A entendre parler d’Ala.ni depuis des mois un peu partout, on s’attendait naturellement à assister à un beau concert. Un peu à l’image de son premier album, « You & I », collection de chansons joliment surannées, quasi intemporelles... Aussi, jeudi soir, en entrant dans l’église Saint-Donat, il est plus ou moins convenu que le public va passer une belle soirée.

Mais quelle soirée ! Dès les premières secondes du concert, dès qu’Ala.ni entonne les premières notes de « Cherry Blossom », les poils se hérissent sur les bras. Les gorges se nouent. Les cœurs se serrent. Quelle voix incroyable ! Quelle aisance  ! Quel charisme  ! Quelle grâce  ! Ala.ni est tout cela, et bien plus encore. Écouter Ala.ni chanter à Saint-Donat  : une expérience quasi-mystique.

Pourtant, l’Anglaise ne se force pas pour impressionner. Volontiers facétieuse, elle rit, interrompt les morceaux pour parler de la neige qui tombe en avril, fait le tour de l’église en chantant puis va s’asseoir au milieu des spectateurs... Tout cela semble parfaitement spontané et le public, littéralement sous le charme, en redemande. Entourée de son guitariste et de sa harpiste, Ala.ni s’essaiera aussi à Juliette Gréco avec « Parle moi d’amour », dont elle avait oublié les paroles, demandant l’aide du public... Un moment magique.

La chanteuse aura bien mérité sa standing ovation, avant un rappel pour le moins improvisé mais d’une très grande beauté, comme tout le reste du concert d’ailleurs.

Les spectateurs venus écouter Ala.ni jeudi soir à Arlon auront frissonné durant 90 minutes. Mais le froid n’y était pour rien...

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent