Publié le Jeudi 28 Avril 2016 à

Sports > Cyclisme

Femke Van den Driessche suspendue six ans pour avoir caché un moteur dans son vélo

Gr.I.

La jeune cycliste belge de 19 ans, surprise lors des derniers Mondiaux de cyclo-cross, ne pourra pas reprendre la compétition avant 2021 et doit payer une amende de 10.000 euros.


Femke Van den Driessche avait déjà annoncé sa retraite anticipée. © Photo News/Nico Vereecken

Femke Van den Driessche avait déjà annoncé sa retraite anticipée. © Photo News/Nico Vereecken

L’Union Cycliste Internationale (UCI) a annoncé par voie de communiqué les sanctions à l’encontre de la Belge Femke Van den Driessche, surprise avec un moteur dans son vélo lors des derniers championnats du monde de cyclo-cross, disputés en janvier à Heusden-Zolder.

Van den Driessche avait d’abord affirmé qu’il s’agissait du vélo d’un ami avant d’avouer son erreur et de se retirer du monde du cyclisme.

L’UCI avait toutefois ouvert une enquête sur cette fraude technologique et vient de rendre son verdict : six ans de suspension et une amende de 10.000 euros. Il s’agit de la première sanction de la fédération internationale à l’encontre d’un cycliste usant de fraude technologique.

> Cliquez ici pour voir la vidéo sur mobile.

Femke Van den Driessche a été disqualifiée de toutes les compétitions auxquelles elle a participé depuis le 11 octobre 2015 et sera suspendue jusqu’au 10 octobre 2021. Elle perd donc ses titres de championne d’Europe et de championne de Belgique qu’elle avait remportés au début de l’hiver 2015. Elle doit également payer une amende de 20.000 francs suisses et doit rembourser toutes les primes remportées suite à ses succès depuis le 11 octobre 2015 ainsi que les coûts de l’enquête. Le montant total de ces frais est estimé à 100.000 euros.

L’équipe de Femke Van den Driessche avait pour sa part affirmé qu’elle n’avait en aucun cas épaulé la cycliste dans sa tricherie et n’a finalement aucune sanction de la part de l’UCI.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent