4

Univers > Foot > Foot belge > Division 2 amateurs > RFC Liège

Czerniatynski après la défaite de Liège (2-0 à La Calamine): «Il va nous falloir un 9 sur 12 pour être dans le top 6» (vidéo)

Rédaction en ligne |

Publié le Lundi 11 Avril 2016 à


Alex Czerniatynski et Bernard Wegria logiquement déçus...

CL. Dael

Alex Czerniatynski et Bernard Wegria logiquement déçus...

Quatre jours après son succès face au Beerschot, le RFC Liège n’a pas su poursuivre sur sa lancée ce dimanche et s’est heurté à une équipe de La Calamine bien organisée et réaliste, qui n’a certainement pas volé ses trois points. Pour les Liégeois, le top 6 est toujours à portée, mais il ne faudra plus rien galvauder lors des quatre derniers matchs.

«  Du côté de La Calamine, il faut être réaliste et on l’a été ce dimanche. On s’est ménagé cinq grosses occasions et on en a mis deux au fond, soit pratiquement 50 % de réussite  », savourait Jonathan Negrin, l’entraîneur calaminois, avant d’aller plus loin dans son analyse. «  En étant réaliste devant, La Calamine peut battre quasiment n’importe qui. Ce 6 sur 6 face à Liège fait plaisir. Par contre, c’est dommage qu’on en revienne toujours à parler de l’arbitrage. Ce dimanche, il n’a pas été mauvais.  »

Allusion aux critiques venues des tribunes à l’encontre de Monsieur Vinche, qui a même interrompu la partie durant quelques minutes, le temps de calmer les esprits. Même Alex Czerniatynski, le coach liégeois, avait à redire sur la prestation arbitrale. «  Je ne suis pas le premier à critiquer les décisions arbitrales, mais là je m’excuse mais…  »

En cause, un hors-jeu sifflé contre Kabeya qui filait au but ou encore le penalty «  fort léger  » accordé à La Calamine. Quoi qu’il en soit, c’est surtout à lui-même que le RFC Liège doit s’en prendre, même si la deuxième période a été de meilleure facture, notamment avec l’entrée au jeu de Kabeya.

«  On a eu dur dans le premier quart d’heure. Sur le premier but, on s’est fait prendre en contre, alors que j’avais prévenu de faire attention lors de la théorie. Ensuite, La Calamine a pris le contrôle du jeu. En deuxième période, on a poussé pour égaliser et je pense que si on y arrive, on passe devant. Ce dimanche, ce sont tout des petits détails qui ont fait la différence. En tout cas, on n’arrive pas à faire deux fois d’affilée une bonne opération. Ceci dit, rien n’est perdu. Il reste douze points à prendre, avec trois matchs à domicile qu’on sera obligé de gagner. Il faudra 9 ou 10 points pour être sûrs d’être dans les six premiers  », développe Alex Czerniatynski.

  • La Calamine-FC Liège: les buts