Publié le Lundi 21 Mars 2016 à

Régions > Namur > Actualité

Suspension du prononcé pour des coups sur ses enfants dont une poêle au visage après qu'un d'eux se soit plaint de la qualité de la sauce

Rédaction en ligne

Bernard B., 40 ans, père de trois enfants, a bénéficié lundi de la suspension du prononcé pour trois ans au tribunal correctionnel de Namur où il était poursuivi pour avoir porté des coups à ses enfants à plusieurs reprises. La scène la plus grave remonte au 23 février 2014 lorsqu’il avait lancé une poêle au visage d’un de ses fils.

Illustration Photonews

Bernard et sa femme avaient divorcé en 2012. Le 23 février 2014, le prévenu était donc seul avec ses enfants à l’heure du repas, quand son fils aîné lui a dit que la sauce qu’il avait préparée ne lui plaisait pas.

A l’audience fin février dernier, le prévenu avait expliqué avoir «vu rouge», son fils étant particulièrement insolent. De rage, il avait voulu renverser la sauce sur la tête de l’enfant mais la poêle avait ricoché et l’adolescent avait été blessé à la tête. Le père assurait que c’était involontaire.

«On a une poêle déformée, un manche cassé. Ce n’est pas juste une petite blessure: on a un scalp au crâne et une fracture à la main avec un mois d’incapacité», avait souligné la substitute. On reprochait aussi au prévenu d’avoir infligé des gifles ou des grosses fessées plusieurs fois à ses enfants et des coups en 2010 à son épouse.

Pour rendre son jugement, le tribunal a notamment retenu l’ancienneté des faits et le fait que Bernard B. n’a plus commis d’autres délits depuis 2014 ainsi que les regrets exprimés et la prise de conscience du prévenu concernant l’inadéquation de son comportement.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent