Publié le Mardi 8 Mars 2016 à

Régions > Namur > Actualité

René Tonneaux maintenu en détention pour un mois par la chambre du conseil: il n'aurait pas perçu son salaire pendant quatre ans

Belga

René Tonneaux, l’ancien comptable de l’Office wallon des déchets (OWD) poursuivi pour avoir détourné plus de deux millions d’euros d’argent public sur ses comptes personnels, a comparu mardi matin devant la chambre du conseil de Namur. Une expertise psychologique a été demandée et il semble qu’entre 2008 et 2012, il n’a pas perçu de salaire.

La chambre du conseil de Namur a rendu mardi après-midi son ordonnance confirmant le maintien en détention pour un mois.

Une expertise psychologique a été demandée par la juge d’instruction pour tenter de comprendre ses «mécanismes intérieurs». On apprend par ailleurs que René Tonneaux, 64 ans, n’a pas perçu son salaire durant quatre ans.

Me Maudoux et Me Sine ont plaidé la libération de leur client estimant que les critères de déperdition de preuves, de collusion, de récidive et de fuite n’étaient pas rencontrés. «Ces critères légaux n’étaient pas réunis dans le cas d’espèce», selon Me Maudoux.

«Même s’il a été en cavale, il n’a essayé de fuir personne en réalité. Il a été au restaurant avec ses cartes bancaires, il a utilisé sa carte d’identité dans des hôtels...», a commenté Me Sine. René Tonneaux serait d’après lui plutôt passif et résigné. Me Maudoux ajoute que son lient est «abattu». «C’est un homme qui a subi les choses plus qu’il n’en est l’initiateur (...) Il se retrouve dans une impasse et s’en réfère à ses avocats», poursuit Me Sine.

René Tonneaux maintient qu’il a dépensé tout l’argent au fur et à mesure dans des boutiques de luxe, des restaurants, des hôtels, des vacances, etc... Il n’a vraisemblablement pas acheté de bien immobilier.

D’après Me Maudoux, René Tonneaux a commencé ces détournements parce qu’il connaissait des difficultés financières et qu’il souhaitait les cacher à sa famille. La période infractionnelle a débuté en 2007. C’est en raison de ces difficultés financières qu’une procédure en règlement collectif de dettes a été entamée. Mais entre 2008 et 2012, il n’a vraisemblablement pas perçu son salaire dans le cadre de ce règlement collectif de dettes, l’argent étant versé sur le compte de sa médiatrice de dettes.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent