Publié le Lundi 29 Février 2016 à

Régions > Namur > Actualité

Un trentenaire poursuivi pour traitements inhumains sur ses enfants: il avait vu rouge après qu'un de ses fils ait badigeonné sa chambre d'excréments

Belga

Un homme de 30 ans a comparu lundi au tribunal correctionnel de Namur pour des préventions de coups et traitements inhumains sur ses fils en 2012 et 2013. Le prévenu a été père d’un premier fils à 17 ans puis a eu des jumeaux. Il s’est séparé de leur mère rapidement après la naissance de ces derniers.

Photonews

Il explique avoir été dépassé. La scène la plus violente remonte au dimanche 10 mars 2013 avec l’un des jumeaux. Ceux-ci souffrent d’énurésie. Le prévenu dit avoir vu rouge car son fils avait badigeonné sa chambre avec ses excréments. Il l’a alors fortement empoigné au niveau du cou, si bien que ses deux frères ont cru qu’il allait mourir, et l’a ensuite immergé sous une douche glacée pour le calmer.

D’après la partie civile, l’enfant a réintégré l’internat où il séjournait le dimanche soir avec le visage tuméfié et des marques rouges dans le dos et sur les fesses. «Son papa l’aurait étranglé puis frappé avec le pommeau de douche (...) L’enfant a été hospitalisé du 12 mars au 24 juin», explique-t-elle.

Pour le parquet, ces enfants ont déjà eu leur lot de difficultés et réagir de cette manière n’améliorera pas les choses. Néanmoins, il s’est montré relativement clément en envisageant une suspension probatoire du prononcé pour laisser une épée de Damoclès au-dessus de la tête du prévenu. Il devra se soumettre à des conditions strictes comme suivre une formation pour apprendre des méthodes éducatives dans le respect des enfants. Jugement le 21 mars.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent