Publié le Vendredi 26 Février 2016 à

Régions > Liège

Dénonciation des harceleurs de Madison par Down-Sec: la maman de la jeune fille condamne fermement

Iris Zarbo

Après les déclarations controversées du groupe de hackers Down-Sec Belgium sur les présumés harceleurs de la petite Madison, sa maman, Michèle Adam, a souhaité réagir par le biais d’un de ses proches.

La maman de la petite Herstalienne s’est exprimée et n’a pas souhaité identifier les personnes soupçonnées par les pirates informatiques. «  Elle ne veut pas que ces personnes se sentent responsables de ce qui est arrivé. Plus jamais aucun autre drame ne doit se produire  », explique un membre de la famille qui parle au nom de la mère de l’adolescente.

Il est important de souligner qu’elle ne cautionne absolument pas la manière d’agir de Down-Sec. «  Accuser des jeunes, c’est tout simplement limite  », poursuit le proche. «  Michèle n’est absolument pas d’accord avec la façon de faire de ce groupe de hackers. Pour elle, il est évident qu’il ne défend absolument pas les intérêts de sa fille, bien au contraire  ».

La maman de Madison craint donc que ce genre de procédés ne fasse qu’aggraver la situation. «  Il faut absolument respecter le secret de l’instruction  », reprend-elle. Pour Michèle, la réaction des hackers n’est en aucun cas une bonne nouvelle et pourrait même être susceptible de nuire au bon déroulement de l’enquête.

La sœur de Madison, Nancy Gilon, a également souhaité s’expliquer. «  Je pense que le groupe de hackers ne s’y prend pas bien mais je trouve qu’il travaille plus que la justice  ». Même si, à l’heure d’aujourd’hui, la famille semble s’en remettre aux autorités, elle est déçue des propos relatés par le Parquet.

«  Je suis vraiment peinée d’apprendre que, pour eux, Madison n’était pas harcelée. Ça voudrait dire qu’elle mentait et que nous mentons. Elle se serait donc suicidée pour rien  ».

Pour Nancy, si sa sœur n’avait rien subi de grave, elle en aurait juste parlé et elle ne se serait sans doute pas donné la mort. «  Madison a laissé une lettre pour une raison ! C’était sa façon à elle d’encourager ses amies, qui subissaient les mêmes horreurs qu’elle, d’en parler.  »

La famille de Madison est plus que jamais prête à faire éclater la vérité au grand jour.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

liens commerciaux

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent