Publié le Samedi 30 Janvier 2016 à

Régions > Liège

Maria Rita, victime d'un terrible braquage à Liège: "J'étais dans le lit à côté de celui de mon braqueur. Vous imaginez le stress? "

A. Bisschop

Un an après le terrible braquage qui, le 27 décembre 2014, avait définitivement changé sa vie, Maria Rita revient sur les moments difficiles vécus. D’une nature résolument optimiste, la bijoutière donne une leçon de courage à bon nombre…


Rita Maria quelques heures après l’agression du 27 décembre 2014.

DR

Rita Maria quelques heures après l’agression du 27 décembre 2014.

La situation pourrait prêter à sourire si elle n’était pas si dramatique. Juste après le braquage de sa bijouterie, « L’Âge d’Or », rue Saint-Paul à Liège, Maria Rita avait été hospitalisé à la clinique Saint-Joseph à Liège. La bijoutière avait le visage tuméfié après avoir été tabassée avec une paire de menottes en guise de coup-de-poing américain. Quant au braqueur, il avait été poursuivi par Maxime, un passant qui l’avait rattrapé aux abords du pont Kennedy.

Ce courageux passant avait été rapidement rejoint par le fils de la bijoutière, âgé de 36 ans. Ensemble, ils l’avaient maîtrisé. Au passage, le braqueur n’avait pas passé le quart d’heure le plus agréable de sa vie. Lui aussi avait dû être hospitalisé aux urgences. «  Il s’était, lui aussi, retrouvé à Saint-Joseph, dans le lit juste à côté du mien », se souvient Maria Rita. «  Nous étions séparés d’un simple rideau, m’avait confié un membre du corps médical. Vous imaginez le stress et la tension dans cette pièce ?  »

Fidèle au poste le lundi à 9 h

Agressée le samedi, Maria Rita avait séjourné à l’hôpital durant moins de 48 heures. Le lundi, à 9 heures, les cheveux en bataille et le visage tuméfié, elle était fidèle au poste derrière le comptoir de son établissement.

Retrouvez cette information dans La Meuse de ce week-end !

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

liens commerciaux

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent