Publié le Jeudi 21 Janvier 2016 à

Régions > Namur > Actualité

L'Ozé-Club (Ohey) est le paradis des libertins: "Des Parisiens viennent presque tous les week-ends et des mobiles homes stationnent parfois sur le parking"

Rédaction en ligne

Voici un an, l’Ozé-Club ouvrait ses portes à Ohey. Ce nouveau club d’échangisme s’installait dans l’ancienne discothèque, l’O-Zone. Aujourd’hui, il est un incontournable dans le milieu libertin et se classe dans le top 3 des clubs du genre en Belgique en termes de fréquentation.

Le samedi, entre 200 et 300 personnes se retrouvent à l’Ozé-Club. Ici, il n’est pas rare que les couples d’échangistes fassent la file pour pouvoir entrer. Les clients ont revêtu une tenue de circonstance, de la lingerie sexy parfois à peine voilée par une robe échancrée pour ces dames, le kilt ou le chaps pour les hommes.

L’engouement pour cette boîte libertine est né dès les premiers week-ends d’ouverture, il y a un an. Depuis, le club bénéficie de nombreux habitués et d’une popularité importante dans le milieu. Il est un des trois établissements les plus prisés de Wallonie, voire même de Belgique.

Le week-end, la clientèle afflue à Ohey, des quatre coins de la Belgique, et même de l’étranger. «  Des Parisiens viennent presque tous les week-ends », précisent Mumu. Et il arrive fréquemment que des mobiles homes stationnent sur le parking de l’établissement.

La suite de ce reportage dans nos éditions namuroises de ce jeudi et sur support numérique

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent