Publié le Lundi 20 Avril 2015 à

Régions > Liège > Actualité

Willy Demeyer: «Tous les grands projets se réalisent et voici les nouveaux: Bavière, Coronmeuse et Droixhe»»

Luc Gochel

Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer explique ce matin dans La Meuse Liège sa stratégie politique en matière de grands dossiers. Après la fin du chantier des quais de la Meuse, l’annonce de la collaboration du musée Boverie avec le Louvres et le projet Fedimmo sur l’esplanade des Guillemins, place désormais aux nouveaux projets : Bavière, Coronmeuse et Droixhe.


« La Ville a eu une stratégie claire de développement et elle va se poursuivre.
»

Thomas Van Ass

« La Ville a eu une stratégie claire de développement et elle va se poursuivre. »

Ces trois événements en une semaine sont marquants pour la Ville de Liège. Ils ont mis du temps à se concrétiser certes, mais ils prouvent que Liège évolue dans le bon sens ces dernières années.

- «C’est vrai que les habitants du quartier des Guillemins ont beaucoup souffert de ces travaux. Mais aujourd’hui ils sont contents des résultats obtenus. Sur les quais de Meuse aussi. La circulation automobile est aujourd’hui apaisée et fluide. Tous objectifs qui faisaient partie d’une stratégie voulue par la Ville il y a sept ans. »

Que s’est-il passé il y a sept ans ?

- « Comme les autres villes, la Région wallonne nous a demandé les projets que nous voulions défendre pour être admis aux fonds d’aide européens (Feder). Nous avons privilégié ceux qui rendaient la Ville plus attrayante et désirable, tant pour les habitants et les touristes que pour les investisseurs. »

Quels étaient ces projets ?

- « Il y avait la place devant la gare des Guillemins (elle est faite), le musée Curtius (fait), le musée de la Vie wallonne (fait), l’Opéra (fait), le Sauvenière (fait), le Mnema (fait), la RTBF (fait), la patinoire (fait), le musée de la Boverie (en cours), les quais de la rive gauche de la Meuse (fait) et la future passerelle (en cours). »

Il y en avait pour combien d’argent ?

- « Pour 180 millions d’euros ! Le Feder mettait 40 %, la Région 50 % et la ville et la Province 10 %. Aucune autre ville wallonne, mise à part Seraing, n’avait une stratégie aussi claire. Nos projets ont quasi tous été acceptés parce qu’ils étaient pertinents. Et l’avenir nous a d’ailleurs donné raison. »

En quoi étaient-ils pertinents ?

- « Non seulement de nombreux habitants reviennent vivre en ville, mais les Liégeois aussi sont globalement satisfaits des aménagements réalisés. Et le fameux « effet levier » tant attendu de la part du secteur privé via ces investissements publics est en train de se concrétiser. »

Quels sont-ils ces « effets levier», ces investissements privés ?

- « Fedimmo pour la tour des finances : 90 millions. Le complexe Médiacité  : 170 millions. Le projet Bastin-Circus, place des Guillemins : 40 millions. A nouveau Fedimmo pour le projet de l’esplanade des Guillemins présenté jeudi (sans doute une centaine de millions) et bien sûr le projet Barvaux (avec Thomas et Piron) : 300 millions. 

Sans compter les milliers de petits investissements privés des particuliers, dans leurs maisons ou leurs commerces, qui veulent accompagner le mouvement.  Les services de l’urbanisme sont actuellement inondés de demandes de permis.»

Pour deux euros publics investis, on peut dire que Liège en a récolté au moins sept émanant du privé ?

- « Exact ! Et croyez-moi, ce n’est pas fini. Au salon de l’immobilier à Cannes, nous avons été sollicités par le constructeur T-Palm qui nous a confié sa nouvelle politique : fini les lotissements à la campagne, ils se recentrent désormais sur les villes et Liège les intéresse.

D’autres sociétés basées dans la capitale sont venus aux nouvelles : plutôt que de passer une heure dans les bouchons à Bruxelles, elles sont séduites par l’idée des 40 minutes en TGV pour leur personnel. »

La suite de cette interview et l’explication des nouveaux projets liégeois dans La Meuse Liège de ce lundi matin.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent