Publié le Jeudi 18 Décembre 2014 à

Actualité > Belgique

Plus de 30.000 chômeurs francophones vont perdre leurs allocations à partir de janvier: voici, en exclusivité, les chiffres, commune par commune

Christian Carpentier

Les sections wallonne et bruxelloise de la FGTB ont refait leurs comptes. Et ils font froid dans le dos. À partir de janvier prochain, ce sont 31.500 chômeurs francophones qui vont perdre leur allocation d'attente, celle que l'on octroie à ceux qui multiplient les intérims et les temps partiels, et n'ont pas assez de jours de boulot à temps plein pour pouvoir prétendre à une allocation de chômage complète.

Tout ceci est la conséquence d'une décision prise sous le gouvernement précédent, dirigé par Elio Di Rupo (PS).

En Wallonie, 22.614 demandeurs d'emploi seront ainsi exclus du système courant 2015, et 30.000 autres les rejoindront dans les deux ans.

A Bruxelles, 8.938 exclusions seront prononcées en 2015, dont 5.315 dès le 1er janvier.

En compensation, les cohabitants n'auront droit à rien. Les autres devront demander le minimex, avec souvent plusieurs semaines de délai avant de pouvoir toucher le premier centime.

Découvrez ci-dessous les conséquences, commune par commune.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent